En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Free et 01net. choisissent IPv6

Deux des sites du top 20 de NetRating/Médiamétrie sont passés à IPv6, le nouveau protocole d'adressage d'Internet.

laisser un avis
Depuis le mois de mars, vous pouvez vous connecter sur 01net. et sur le site Web de Free en utilisant le protocole d'adressage IPv6 en lieu et place d'IPv4.
01net. et Free ne sont pas les seuls sites de la Toile française à être passés à un adressage IPv6. Mais ce sont les premiers avec une audience aussi forte. A eux deux, les sites Internet d'Iliad (Free) et de Next Radio (01net.) totalisent plus de 30 millions de visiteurs uniques par mois (source classement Médiametrie/NetRating de janvier 2008 : plus de 24 millions pour Iliad et plus de 6 millions pour Next Radio).
' A long terme, tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut passer à IPv6. Pourtant, le coût du passage à IPv6 est souvent considéré comme un frein par les entreprises. A l'été 2011, on arrivera à l'épuisement des adresses IPv4 ', estime Loïc Damilaville, adjoint au directeur général de l'Afnic. Le centre de gestion des .fr a lui-même choisi une adresse IPv6 depuis juillet 2006 pour son propre site Web, et démarré des tests de serveur depuis 2000.
' Notre premier serveur IPv6 a été mis en place en 2003. Les bureaux d'enregistrement de noms de domaines qui veulent travailler en IPv6 pour déposer les .fr peuvent donc le faire depuis cette date ', poursuit Loïc Damilaville. Du côté de Free, seul 10 % du site dispose d'une adresse IPv6, contre la quasi-totalité de 01net., wiki, blog, Télécharger y compris.

Une bascule en plusieurs étapes

Pourquoi passer dès aujourd'hui sur IPv6 ? ' Pour être prêt, répond le responsable technique. Et puis parce que ça prend peu de temps ! '. Guillaume Roques a en effet choisi de procéder étape par étape et surtout au fil du temps.
En premier lieu, en installant le support d'IPv6 dans chacune des briques du site dès qu'il été disponible :' D'abord au niveau du noyau Linux, puis du serveur Web Apache, puis enfin sur PHP ', énumère le responsable.
Ensuite, il a fallu tester le site, et changer dans les logiciels de gestion et de publication la taille des champs dans lesquels apparaissaient des adresses IP. ' C'est par exemple le cas dans le forum. Les adresses IP des participants sont systématiquement enregistrées. Il a donc fallu agrandir la taille du champ adresse de 15 à 39 octets pour pouvoir écrire les adresses IPv6, plus longues que les adresses IPv4, explique Guillaume Roques. Le site étant essentiellement basé sur un développement maison, nous connaissions déjà les endroits qui pouvaient poser problèmes. '
Après une période de tests, le site a finalement basculé en IPv6 le 25 mars. ' Le déploiement de l'IPv6 sur nos serveurs a pu se faire parce que notre hébergeur, OVH, a un réseau IPv6 ', ajoute Guillaume Roques.

Aucun changement pour l'internaute

Du côté de l'internaute, aucune différence, si ce n'est le plaisir de naviguer en IPv6 avant tout le monde ! Pour accéder à 01net. ou à Free en IPv6, le surfeur doit disposer d'un navigateur compatible, et son fournisseur d'accès doit supporter IPv6.
Depuis la bascule, 01net. a enregistré une moyenne de 0,3 % de connexions uniques quotidiennes en IPv6. ' C'est peu, mais plus que ce que nous imaginions ', note Guillaume Roques.
Dans ces 0,3 % de connexions IPv6, à peu près la moitié sont réalisées grâce aux navigateurs Internet Explorer (IE) et Firefox. En IPv4, c'est plutôt 75 % IE, 24 % Firefox, le pourcentage restant étant partagé par Opéra et Safari. Une différence qui s'explique par la nature même des internautes. ' Ceux qui utilisent IPv6 sont essentiellement des technophiles, une population qui est plus friande de Firefox que d'Internet Explorer ', note Guillaume Roques.
Au niveau des fournisseurs d'accès de ces internautes IPv6, Free est le fournisseur numéro 1, avec 90 % des connexions, puis Nerim, le réseau universitaire Renater et quelques brokers (*).
(*) Les brokers assurent le tunneling IPv6 pour ceux qui n'ont pas de fournisseur IPv6 (article modifié le 1er avril 2008 : il s'agit bien de tunneling IPv6 pour ceux qui n'ont pas de fournisseur IPv6, et non IPv4 comme nous l'écrivions par erreur).
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Très haut débit : Berlin vise 100% de couverture en 2018
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business du 29 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business du 28 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business du 27 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business du 26 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business