En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Paris Capitale du libre devient plus international

La manifestation consacrée à l'open source cherche à tisser des liens avec les experts outre-Atlantique et suscite des événements parallèles.

laisser un avis
Organisée aujourd'hui et demain, la troisième édition de Paris Capitale du libre (PCL) veut s'ouvrir à l'international et, en particulier, au marché américain. Organisée par la Fédération nationale de l'industrie du logiciel libre (Fnill), cette manifestation ouverte à tous rassemble dans les locaux de la Maison internationale de Paris plus de 2 000 visiteurs venus écouter quarante intervenants, dont quatorze sont des dirigeants américains du monde de l'open source.
Pour la Fnill, il devient en effet urgent de s'inspirer des modèles économiques de l'open source made in USA. ' Si nous voulons construire une véritable économie numérique en Europe, il faut renforcer les logiciels libres. Dans tous les autres domaines, les barrières à l'entrée sont devenues trop élevées, que ce soit dans le logiciel traditionnel, dans le matériel ou dans le Web. Mais il faut faire vite, car le fossé se creuse déjà. Les grandes entreprises de l'open source ne sont pas européennes mais américaines, comme Red Hat, Sun ou Novell. Le train de l'open source est devant nous, et nous avons intérêt à courir ', explique Alexandre Zapolsky, président de la Fnill et PDG de Linagora.

Une multiplication des manifestations à Paris

Pour prouver son engagement international, Linagora a d'ailleurs coorganisé en amont de PCL un événement complémentaire, baptisé European Open Source Think Tank. Accessible uniquement sur invitation, ce petit ' Davos de l'open source ' a rassemblé plusieurs dizaines de professionnels : PDG, DSI, analystes, juristes, etc. Et ce n'est pas tout. La société de services a participé à l'organisation d'un second événement, l'European Open source Lawyers Event, qui se tient en parallèle de PCL. Il est consacré aux aspects juridiques de l'open source et, en particulier, de la licence GPL v3.
Mais Linagora et la Fnill ne sont pas les seuls à organiser des manifestations internationales consacrées à ce domaine. Quelques jours avant le début de PCL, Bull a annoncé un Forum mondial du libre, qui souhaite ' fédérer à Paris les plus grandes initiatives du monde du libre '. Ce forum se tiendra les 1er et 2 décembre. Il est piloté par les consortiums OW2 et Qualipso, les pôles de compétitivité Cap digital et System@tic ainsi que des associations (Adullact, Aful, April, Silicon Sentier).
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Désinfectez votre PC avec une clé USB
Les Français en pleine love story avec les Anglais, Éric Bantegnie, un héros numérique trop méconnu, Criteo entre au Nasdaq
Comptez-vous remplacer vos Blackberry par des terminaux Windows Phone ?
Les contrats de la quinzaine
Études et essais
“ Grâce au digital, les consommateurs sont en train de prendre le pouvoir ”
Leur système d'échange de maisons fait un carton
Florajet offre un bouquet de technos à ses fleuristes
Chez Rip Curl, la douane n'est plus qu'une formalité numérique
Idées de business
La Poste regroupe ses douze sites marchands en une même boutique
Il protège vos données même hors de l'entreprise
Les nouveaux fleurons français du high-tech
Une flopée de jeunes pousses aux ambitions mondiales
Un secteur où nos ingénieurs restent parmi les meilleurs
La relève du géant parisien Criteo est déjà assurée
Ils ont plus d'avenir qu'Alcatel !
Notre nouveau pôle d'excellence
La visite de sites prohibés sur le lieu de travail est-elle punissable ?
Le meilleur des blogs, les buzz, les débats et les commentaires sur l'actualité