En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Georges Epinette : La puissance d'un chef d'entreprise

Le Dosi des Mousquetaires, par ailleurs directeur général de Stime, la SSII interne, place sa fonction à la croisée de tous les flux de l'entreprise.

La vraie richesse des Mousque­taires se mesure hors bilan, à la qualité d'hommes de valeur qui participent totalement à l'?"uvre commune. ' C'est avec ses mots que Jean-Pierre Le Roch accueillait tout nouvel adhérent aux Mousquetaires, entreprise qu'il a fondée en 1959. Séduit par cet esprit, Georges Epinette a rejoint le groupe il y a tout juste vingt-sept ans. En charge d'une petite équipe d'informaticiens sur la Bretagne, cet autodidacte se plonge alors au c?"ur des métiers de la grande distribution. En 1987, il est nommé directeur général de Stime, la SSII interne. Travailleur acharné, homme de défis, il apprécie, comme beaucoup de DSI, le pragmatisme et ne recherche pas obligatoirement les cadres mais sait les imposer lorsque c'est nécessaire. ' Quand on s'engage, on s'engage et on ne fait pas semblant ', aime-t-il répéter.
Avec lui, l'informatique des Mousquetaires prend peu à peu une nouvelle dimension. Insistant sur ' les rapports d'hommes ' du groupe, il apprend à communiquer sur les bénéfices métier qu'apportent les technologies de l'information à l'entreprise. Il figure d'ailleurs parmi les pionniers dans le rapprochement entre métiers et informaticiens. ' Mais c'est en 2003 que le groupement prend conscience de l'importance d'une Dosi ', précise Georges Epinette. Sans se détacher de l'opérationnel, contrôlant ses coûts, il devient l'artisan d'un repositionnement de la fonction système d'information (SI) dans une dynamique de force de propositions, centrée notamment sur ­l'innovation. En 2008, la DSI a ainsi favorisé le codesign avec une innovation de taille, la caisse libre-service chariot.
Les Mousquetaires ont aussi été pionniers en matière de paiement sans contact par mobile en monétique intégrée. Concernant la DSI elle-même, Georges Epinette a incité à l'adoption des pratiques issues des référentiels (Cobit, Itil V3, ISO 27001, e-SCM, etc.). Il a mis à profit sa réflexion pour élaborer le plan stratégique SI avec une approche nouvelle qui consiste à ' subordonner ' la stratégie à l'action stratégique (notion d'intelligence navigatrice) avec une démarche top-down et bottom up (architecture d'entreprise et POS d'urbanisation). Avec sa casquette de directeur général de la Stime, il n'a pas non plus hésité à participer au design du progiciel d'une start up, la société IT4Control, qui avait développé le noyau d'un outil logiciel de gestion de portefeuille de projets. Il a ainsi obtenu un logiciel de gestion de son patrimoine applicatif ­conforme à ses besoins, à son budget et à ses délais. Il a, par la même occasion, brandi à sa manière l'étendard du Pacte PME qui veut que des grands comptes soutiennent de jeunes PME innovantes.

Infatigable chasseur d'innovation

 C'est un early adopter. Il a été de toutes les campagnes sur les méthodes agiles de développement, sur la gestion de portefeuilles applicatifs, sur les référentiels SCM ou encore sur la gouvernance ', confie Bruno Brocheton, DSI d'Eurodisney. ' DSI plus que 24h/24, il participe à l'évolution du métier. Il collabore à des formations universitaires. Il écrit des ouvrages sur des sujets variés et novateurs ', ajoute Didier Lambert, DSI d'Essilor et président du Club informatique des grandes entreprises françaises (Cigref) entre 2006 et 2008. Infatigable chasseur d'innovation, il est enfin persuadé que les DSI ont beaucoup à apprendre de concepts développés dans des univers connexes.
Georges Epinette occupe aussi un rôle crucial au sein du Cigref, qu'il a rejoint en 2003. ' Il n'hésite d'ailleurs pas à impliquer dans ses travaux ses collaborateurs ', indique Bertrand Kientz, vice-président d'Amadeus. Il a au passage épaté le Cigref en débroussaillant un thème très conceptuel qui touche au capital immatériel de l'entreprise. En d'autres termes, la valorisation du patrimoine applicatif. Enfin, il travaille à de nouveaux modes de collaboration, avec les fournisseurs notamment.
Quant à son parcours professionnel, Georges Epinette le doit à son caractère fait de passion, d'audace, de curiosité et de franchise. ' C'est un personnage très attachant ', clament d'une seule voix les membres du Cigref. ' Sa modestie lui interdit de se poster sur le devant de la scène alors qu'il est extrêmement présent ', ajoute Didier Lambert. ' Ses origines font la différence ', ajoute Jean-Pierre ­Corniou, vice-président de Sia Conseil et président du Cigref entre 2000 et 2006. ' Il a réussi à domestiquer ses interlocuteurs dans un univers terrible ', poursuit un autre DSI. Auprès de ses équipes, il pense avoir réussi à insuffler un état d'esprit exemplaire en s'appuyant sur les valeurs de son organisation. ' Propulser les hommes, les pousser à l'exigence et continuer à rêver à des nouveaux projets. '
Pour ce qui est de l'avenir de la profession, Georges Epinette place le DSI de ­demain au carrefour de tous les flux de l'entreprise. Il sera issu de ses arcanes métier plutôt de la technique.

Son parcours

Georges Epinette a débuté sa carrière en 1972 comme aide opérateur, puis entre en 1978 dans une petite SSII avant de rejoindre Les Mousque­taires en 1981. En charge de l'informatique pour la Bre­tagne, il devient patron de la production, de la centralisation de l'informatique et des relations avec la holding puis, en 1987, directeur général de Stime, la SSII interne. Il passe Dosi en 2003. Il écrit des ouvrages de management, enseigne et est membre d'associations professionnelles, dont le Cigref.

Ce qu'en a dit le jury

? Les pieds dans la tourbe et la tête dans les étoiles. Apprécié pour son pragmatisme, il aime avoir une connaissance approfondie des sujets et n'hésite pas à se lancer dans des réflexions plus théoriques.

? Il est plus directeur général que DSI. Les métiers qu'il couvre vont bien au-delà de l'informatique. Entrepreneur dans un groupe d'entrepreneurs, il ' ne roule ' pas pour lui mais pour son entreprise et quelque part pour notre métier à tous. Sa personnalité n'étouffe pas les équipes.

? Breton en Bretagne et informaticien à Paris. Un personnage attachant avec une capacité de travail étonnante et une disponibilité de tout instant.

Ce qu'en pensent ses présidents : Christian Legendre, adhérent Intermarché Rennes-Longchamps et Jacques Woci, directeur général du groupement des Mousquetaires

Pourquoi ne pense-t-on pas forcément à la grande distribution quand il s'agit d'innovation ?

Jacques Woci : On a l'habitude de dire que la distribution vend mais ne sait pas toujours se vendre. Il existe un enjeu majeur dans notre métier : celui de la confidentialité des actions stratégiques entreprises. Néanmoins, le monde de la distribution peut être fier, en toute modestie, de ses initiatives et de la créativité qu'il démontre, du type e-commerce, gestion automatisée des approvisionnements...

Quel rôle joue la DSI chez les Mousquetaires ?

JW : La DSI est partie prenante dans l'élaboration de certains axes stratégiques liés à l'exploitation des points de vente, ou aux fonctions clés comme la logistique, les systèmes comptables et le reporting. La participation systématique du directeur général de la Dosi au comité de direction facilite l'anticipation et le suivi des décisions, ainsi qu'une communication optimale.

Qu'appréciez-vous chez Georges Epinette ?

JW : Son professionnalisme et son implication absolue sur tous les dossiers, mais aussi une motivation totale et un management exceptionnel de son équipe. Il possède un haut niveau de vision sur son métier ainsi qu'une très grande anticipation et une forte capacité à faire face aux difficultés rencontrées. Sa connaissance du groupement est un atout exceptionnel. Il contribue fortement à inventer le futur tout en respectant les valeurs du passé.

Quelles qualités lui reconnaissez-vous ?

Christian Legendre : Georges est passionné. Son énergie débordante suscite élan et adhésion. Il agit en entrepreneur responsable et prend soin d'inscrire sa réflexion dans la durée, tout en restant très près de l'opérationnel et toujours accessible. Ce qui le caractérise le mieux ? Ses approches paradoxales et sa capacité à rendre lisible des situations complexes.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Très haut débit : Berlin vise 100% de couverture en 2018
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business du 29 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business du 28 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business du 27 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business du 26 novembre 2013
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business
La lettre des abonnés 01Business