En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Facebook dit n'avoir pas besoin d'argent dans l'immédiat

Le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, a néanmoins dit rester ouvert aux partenariats et investissements.

laisser un avis
Mark Zuckerberg, cofondateur de Facebook, a déclaré mardi 19 mai 2009 qu'il espérait à terme faire entrer sa société en Bourse, mais pas avant quelques années, soulignant que la plate-forme communautaire la plus populaire de la Toile n'avait pas besoin de capitaux dans l'immédiat.
Le directeur général de Facebook a néanmoins dit rester ouvert aux partenariats et investissements, avant d'indiquer que le site serait en mesure de remplir ses objectifs avec la base financière dont il dispose actuellement. Ces derniers jours, de nombreuses articles avaient laissé entendre que la société avait mené des discussions avec plusieurs investisseurs concernant un nouveau train de financements.

« Il n'y a rien de nouveau à commenter »

« S'il y a un investissement à concrétiser sur des bases amicales, nous l'examinerons, mais seulement afin d'avoir plus de latitude si nous voulons faire quelque chose à l'avenir », a expliqué Mark Zuckerberg lors d'un sommet TMT (Télécoms, médias, technologie) organisé par Reuters à Paris, à New York et en Asie.
« Concernant les bruits qu'on a rapportés, ce sont simplement diverses conversations qui ont eu lieu, mais il n'y a rien de nouveau à commenter », a-t-il ajouté au cours d'une interview téléphonique depuis ses locaux de Palo Alto, en Californie.
Selon le blog TechCrunch, Facebook a refusé une offre de financement de 200 millions de dollars (146,7 millions d'euros), qui évaluait la plate-forme communautaire à 8 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros). De son côté, VentureBeat a rapporté que la société était en discussion pour obtenir 150 millions de dollars de financement. Mark Zuckerberg a refusé de confirmer ces informations.

15 milliards de clichés mis en ligne

En 2007, Microsoft avait investi 240 millions de dollars (176 millions d'euros) en échange d'une participation de 1,6 % dans la société, évaluant ainsi la valeur totale de Facebook à 15 milliards de dollars (11 milliards d'euros). Le jeune directeur général – 25 ans – a déclaré mardi ne pas vouloir se précipiter vers la cote.
« Je connais beaucoup de sociétés pour lesquelles l'introduction en bourse est le but, le bout du chemin. Pour nous, ce sera un jalon sur la voie menant à notre vrai objectif. » Créé il y a cinq ans, Facebook est encore « à quelques années » d'une cotation, a-t-il indiqué.
Facebook compte aujourd'hui 200 millions d'utilisateurs actifs, soit deux fois plus qu'en août dernier. Le site figure également parmi les principales plates-formes de partage de photos sur internet, avec plus de 15 milliards de clichés mis en ligne sur ses pages.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
01LIVE HEBDO #33 : le debrief de l'actu high-tech 18h-18h30 (vidéo replay)
La Bourse boude l’iPhone 6 et l’Apple Watch
C&A propose de « liker » ses vêtements dans un magazine
Tout sur l'ultra HD : 01netTV vous répond (vidéo)
Phone Apps #60 : Facebook dégaine son appli anti-Snapchat (vidéo)
Le patron de PayPal passe chez Facebook
Facebook lance son réseau publicitaire mobile
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
La valorisation des SSII repart en flèche
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Bosch prend enfin Internet au sérieux