En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La crise réduit la vigilance des entreprises

Avec la crise économique, les budgets de sécurité informatique ont tendance à diminuer, selon une étude de Deloitte.

laisser un avis
Quand tout va mal, les entreprises ont tendance à concentrer leurs efforts sur leurs activités les plus importantes. Mais la sécurité informatique, visiblement, n'en fait pas partie. C'est en tout cas le bilan que dresse le cabinet de conseil Deloitte dans sa récente étude « 2009 TMT Global Security Survey » pour laquelle 200 entreprises du secteur high-tech, télécoms et médias ont été interrogées.
Ainsi, 32 % des entreprises ont réduit les moyens financiers alloués à la sécurité informatique, qui, pour la majorité d'entre elles, représente désormais moins de 6 % du budget informatique total. Par ailleurs, l'heure n'est pas à l'expérimentation : beaucoup d'entreprises font l'impasse sur les nouvelles technologies de sécurité et préfèrent améliorer l'utilisation de solutions existantes et éprouvées. D'ailleurs, elles sont nettement plus nombreuses à avoir créé des outils pour mesurer les performances de ces dites solutions.

Les entreprises vont-elles louper le coche ?

Selon Deloitte, cette coupe budgétaire est préoccupante car les technologies de sécurité évoluent rapidement et les entreprises risquent d'être rapidement dépassées par les événements. C'est déjà un peu le cas dans le domaine des réseaux sociaux, que les responsables interrogés regardent d'un œil inquiet. Plus de 80 % disent que le Web 2.0 et l'ingénierie sociale représente un risque de sécurité pour le SI. Mais seuls 28 % se sentent capables de gérer ce risque. Grâce à la crise, les hackers ont de beaux jours devant eux.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
IOC : le nouvel or noir des cyberdéfenseurs
Peut-on sécuriser l’open-source ?
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Trois minutes pour transformer une application Android en malware
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Les objets connectés seront le nouveau paradis des malwares
Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité
Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes
La protection des contenus 2.0 est arrivée
Le monde connecté de demain doit-il être centré sur la personne ou sur les objets ?
Des Anonymous, partis à l’assaut d’une banque, hackent le mauvais site…
La guerre de l’authentification est déclarée
La Snecma aurait été la cible d’une attaque du type point d’eau
Cybersécurité : il n’y a pas que la LPM dans la vie…
Valve ne vous espionne pas, il cherche à évincer les tricheurs
Kickstarter hacké, les données des utilisateurs ont été compromises
Google achète SlickLogin, une start-up qui sécurise les accès au Net par le son
8 % des ingénieurs de l’informatique craignent pour leur emploi, 20 % dans les télécoms
Sortir de la crise : ce que le 2.0 peut apporter aux entreprises