En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Cloud computing : Amazon lance une offre de nuage privé

L'Amazon Virtual Private Cloud permettra de relier les infrastructures d'une entreprise à une partie privée et sécurisée de son nuage.

laisser un avis
Marchant dans les pas de certains hébergeurs et opérateurs comme Colt ou T-Systems, Amazon s'invite à la table du cloud computing sécurisé en proposant son propre service Amazon Virtual Private Cloud (VPC).
Cette infrastructure virtuelle va permettre au sein du cloud d'Amazon de créer un parc de machines virtuelles, ainsi qu'un réseau local isolé, auquel on aura accès par l'intermédiaire d'une connexion sécurisée de type VPN. Elle ressemble de près au module Secure Data Connector que propose Google pour son service App Engine. A un niveau technique encore plus fin, puisque le service semble être largement paramétrable et va bien plus loin qu'un service d'authentification SSL.
En particulier, l'offre permettra de spécifier une liste d'adresses IP ayant accès à cette ressource déportée afin de garantir un maximum de sécurité. Le service tirera également parti de toute la variété des protocoles IPsec. On l'aura compris, Amazon Virtual Private Cloud étendra à la demande l'infrastructure physique d'une entreprise dans le nuage pour quelques centimes par heure.
Car c'est encore un modèle économique à la carte que propose le libraire, divergeant largement des méthodes de facturation traditionnelles des hébergeurs même de type cloud. « C'est une véritable révolution dans le domaine et la traduction d'un nouveau modèle informatique vis-à-vis des acteurs traditionnels », s'enthousiasme Pierre-José Billotte, président de l'association pour la promotion des solutions applicatives en ligne ASP Forum.

Des questions en suspens

L'offre est d'autant plus intéressante pour les directions informatiques qu'elle permettra sans nul doute d'apaiser une partie des craintes liées à la sécurité des données portées dans un nuage informatique. Reste toutefois en suspens la question de la qualité de service que fournira Amazon. Sur le blog de GigaOM, Stacey Higginbotham pose évidemment la question de la sécurité du VPC d'Amazon et n'oublie pas de souligner que tout reste à faire pour s'imposer face aux services que développent actuellement IBM et Microsoft.
De son côté, Guillaume Ploin, directeur de l'innovation de SQLI, s'interroge : « Certes, cette offre va renforcer le lien entre le système d'information et le cloud mais il reste encore pour les utilisateurs le problème de l'identité de l'hébergeur. Qui sera prêt à faire confiance à Amazon comme à un hébergeur ou à opérateur ? »
Une partie de la réponse est déjà trouvée. Car il est certain que les utilisateurs de solution de virtualisation comme celle de Citrix ou de Vmware seront sans doute intéressés par cette infrastructure virtuelle à la carte. On flaire déjà quelques partenariats à venir entre les différents acteurs du secteur.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
La guerre des prix entre Google et Amazon sur les offres cloud s’intensifie
Amazon obtient la meilleur note de satisfaction client en France
Cloud computing : l’histoire de l’énergie informatique ne fait que commencer
Amazon a renoué avec les bénéfices en 2013
Amazon prépare une console sous Android à moins de 300 dollars pour 2014
SAP : le cloud ralentit ses objectifs de rentabilité
Pour Amazon France, la loi dirigée contre elle, haussera le prix des livres
Des salariés d’Amazon renoncent à se syndiquer
Avec un chiffre d’affaires 2013 en hausse, SAP estime avoir réussi le passage au cloud
E-commerce et livre: le Sénat vote le texte de loi "anti-Amazon"
Amazon s’allie à Samsung et Warner pour promouvoir la 4K sur son service de VOD
Amazon sort du mode bêta son outil de Big Data en temps réel
Amazon : des salariés de trois entrepôts en grève
Amazon expérimente la livraison par drone
Amazon prépare des drones pour des livraisons en 30 minutes
Le cloud, la compétence la plus prisée par les DSI anglais
Amazon prépare une liseuse Kindle avec un écran haute résolution
Ebooks, le gouvernement rend service à Amazon pour satisfaire l’Europe
Amazon commence à livrer en France ses tablettes Kindle Fire HDX