En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

HTML 5 va-t-il réussir le pari de la vidéo dans le navigateur ?

Alors que le W3C publie une révision majeure de la spécification HTML 5, les acteurs du Web se préparent à une guerre sur le terrain de la vidéo en ligne.

laisser un avis
La cinquième révision majeure du brouillon de travail (working draft) d'HTML 5, vient d'être publiée sur le site W3C Editor's Draft. Si l'issue finale de la spécification est prévue pour octobre 2010, les retards s'accumulent et selon des prévisions beaucoup plus pessimistes, l'aboutissement serait plutôt... en 2022 !
Pour autant, certains éléments de la spécification commencent à être installés dans les navigateurs de nouvelle génération. Notamment la balise video fait le buzz dans la communauté des développeurs Web. Derrière elle se cache un enjeu stratégique : celui de la vidéo en ligne dans le navigateur sans l'utilisation d'un plug-in. Aujourd'hui, les sites de diffusions de clips tels YouTube ou DailyMotion exploitent la technologie Flash, d'Adobe. Arrivé plus récemment, Silverlight, celle de Microsoft, essaie de se démarquer avec des atouts comme le smooth streaming, une technologie qui offre un rendu full HD en s'adaptant en temps réel à la bande passante disponible.

Un futur concurrent de Flash et Silverlight

Autant de technologies propriétaires que les tenants du libre rêvent de remplacer par un standard ouvert qui ne nécessiterait pas de plug-in pour la vidéo en ligne. HTML 5 et sa technologie de rendu 2D Canvas portent cette promesse.
Mozilla Firefox 3.5, Google Chrome 3.0, Apple Safari 4.0, Opera Browser 10... Tous ces navigateurs modernes peuvent gérer les nouvelles balises vidéo et audio du futur standard HTML 5. Cependant, ce dernier, encore en développement, pourrait avoir encore besoin de cinq à dix ans avant de pouvoir rattraper les fonctionnalités de Flash et de Silverlight.
L'intérêt de Microsoft n'est pas forcément de prendre en charge HTML 5 dans sa totalité. Sa position sur cette compatibilité était jusqu'alors plutôt discrète. Mais cet été, l'éditeur s'est décidé à sortir de son mutisme. Il s'est exprimé par l'intermédiaire d'Adrian Bateman, chef de projet Internet Explorer chez Microsoft, sur le forum du futur standard : son entreprise a bien décidé de soutenir HTML 5. Une excellente nouvelle pour l'avancement du standard. Cependant, rien n'indique pour l'instant de quelle façon la gestion de la vidéo sera mise en œuvre dans Internet Explorer.

La guerre des codecs est lancée

Si les balises multimédias finissent par être unanimement adoptées par les acteurs du marché, il reste encore à débattre de l'épineux problème des formats de fichier et des codecs à utiliser. En lice, deux codecs concurrents : Ogg Theora, projet open source et H.264, développé par l'UIT-T et dont les brevets appartiennent à l'organisation privée MPEG LA.
Apple refuse d'implémenter le premier dans Safari, prétextant une absence de maintenance matériel et une incertitude concernant d'éventuels brevets. Google implante les deux, mais ne fournit pas la licence d'H.264 aux distributeurs tiers de Chromium, la version open source de Chrome. Il pense également que la qualité d'Ogg Theora est insuffisante pour le volume de données géré par YouTube. Opera,lui, refuse d'intégrer H.264 à cause du prix prohibitif de la licence. Et Mozilla, pour les mêmes raisons que Google, refuse aussi ce même codec parce qu'il ne peut fournir la licence pour les distributeurs tiers. Or, sur le marché de la visioconférence, celui-ci est plutôt de mise. Quant à Microsoft, il n'a fait aucun commentaire sur l'utilisation de ces codecs.
La situation est donc plutôt confuse, d'autant que le W3C refuse de spécifier dans la norme quel codec utiliser. En attendant que les performances d'Ogg Theora soient résolues (sans doute par décodage matériel), que les problèmes de licences d'H.264 se lissent, Flash et Silverlight ont encore de beaux jours devant eux et la spécifiaction HTML 5 risque bien d'arriver... après la guerre !

Quoi de neuf dans HTML 5 ?

HTML 5 est le successeur des actuels standards HTML 4.01, XHTML 1.0 et DOM Level 2 HTML. Parmi les grandes avancées de HTML 5, on peut citer :

- De nouvelles règles de parsing et une syntaxe qui n'est plus basée sur SGML

- La capacité d'utiliser inline SVG et MathML en Text/HTML

- De nouveaux éléments: section, article, footer, audio, video...

- De nouveaux attributs: ping, charset, async...

- Des attributs globaux: id, tabindex, hidden...

- La suppression d'éléments obsolètes: center, font, strike, frameset (pour la plupart repris dans les CSS)

- De nouvelles API : 2D Drawing, offline storage database, drag-and-drop, timed media playback...

envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Une fonction HTML5 mal implémentée sature nos disques durs en quelques secondes
Web : les DRM en bonne voie d’être intégrés dans les standards du W3C
Nouvel Opera 15 : grâce à Webkit, il fait aussi bien que Chrome
Navigateurs : en Europe, Chrome talonne Internet Explorer
Navigateurs : Chrome se rapproche de plus en plus de Firefox
Comparatif : cinq navigateurs au banc d'essai
Comparatif : cinq navigateurs au banc d'essai
Apple réserve sa page sur HTML5 à son navigateur Safari
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Beats Music bientôt dans les iPhone ? (vidéo du jour)
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
JTech 206 : Firefox, smartphones bon marché, Nexus 9, jouets high-tech (vidéo)
Google fournit gratuitement sa boîte à outils aux associations
01LIVE HEBDO #35 : le débrief de l'actu High-Tech (vidéo replay)
Tablette Nexus 9 : le test en images (vidéo du jour)
Solo2 Wireless : le premier casque Beats de l'ère Apple
iPhone 6 Plus contre Galaxy Note 4 : le fight ! (vidéo du jour)
Les meilleurs smartphones du moment (vidéo du jour)