En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les consortiums open source OSA et OW2 fusionnent

Ces deux consortiums, qui chapeautent des projets open source de moyenne envergure, ont décidé de ne faire plus qu'un.

laisser un avis
Consolidation dans le monde l'open source. Les consortiums Open Solution Alliance et OW2 ne font plus qu'un. Jusqu'ici, le premier rassemblait plusieurs éditeurs américains, dont Jaspersoft et Ingres. De son côté, l'OW2 chapeautait le développement de plusieurs middlewares développés en Europe et en Asie, dont le serveur Java JonAS, la plate-forme décisionnelle SpagoBI ou encore le SGBD Jalisto.

Se valoriser face aux ténors de l’open source

Officiellement, l'intérêt est de travailler à rendre les produits de l'un et de l'autre encore plus interopérables. Surtout, il s'agit de valoriser un ensemble de produits jusqu'ici cantonnés aux seconds rôles. Ingres et JonAS peinent par exemple ainsi à s'imposer face à des solutions open source phares qui adressent des besoins similaires, à savoir MySQL et JBoss. Selon Cédric Thomas, directeur général de l'OW2, « avec cette union, nous devenons de fait le quatrième écosystème open source le plus important, derrière Linux Foundation, Apache et Eclipse ».
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Twitter délaisse MySQL pour une base de données non SQL
Red Hat débarque sur le marché des SGBDR
Alfresco lève 45 millions de dollars
Cloudbees lève 11 millions de dollars
Smile change d’actionnaire majoritaire
Cartographie des compétences open source en France
Firefox 24 bloque Java par défaut et fait grincer des dents
Microsoft ouvre sa Kinect aux développeurs web et open source
Figure de l’open source, Ed Daniel devient responsable marketing de Normation
Les perspectives de l’open source pour 2014
L'État vante l'achat patriotique... mais favorise l'offre étrangère
Java est-il vraiment dangereux ?
Diva-Cloud : Accédez en ligne aux applications open source
Avec le logiciel libre, le secteur public européen pourrait économiser plus d’un milliard d’euro
Le Conseil national du logiciel libre fera un tour de France à la rencontre du secteur public
Genymobile lance un émulateur Android open source
L'achat patriotique, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le sapent !
MyERP propose une intégration à Gmail innovante
Oracle et Curriki s’associent pour sensibiliser les élèves à Java