En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des délocalisations à la campagne

laisser un avis

Planète IT

En direct de New Delhi, de Pékin et de San Francisco, nos chroniqueurs livrent chaque semaine leur regard amusé, admiratif ou critique sur la high-tech saveur locale.

Mais jusqu'où iront-elles ? Les entreprises indiennes de sous-traitance, qui se sont développées à vitesse accélérée ces dix dernières années en réalisant la comptabilité ou le service clients des grands groupes occidentaux, diversifient sans cesse leurs implantations. Au début, ces entreprises high-tech, grosses consommatrices d'informatique sophistiquée et de réseaux de télécoms sécurisés, étaient implantées dans de très grands villes : Bangalore d'abord, puis Gurgaon, dans la banlieue de Delhi, Bombay ou encore Hyderabad.
Dans un deuxième temps, les entreprises de BPO (Business Process Outsourcing) ont investi des villes moyennes comme Jaipur, la capitale du Rajasthan, où le groupe français Teleperformance vient d'ouvrir un centre d'appels. Un mouvement qui s'explique facilement, explique un professionnel : « Dans ces villes moyennes, on trouve désormais des infrastructures correctes et une abondante population de jeunes diplômés. » Le tout, évidemment, avec un immobilier considérablement moins cher que dans les grands centres technologiques et des salaires plus raisonnables.

Réduire les coûts, encore et toujours

La vague d'implantations en cours va cependant beaucoup plus loin, au cœur des campagnes, en fait. Ces derniers temps, de nombreuses entreprises de sous-traitance s'implantent en zones rurales, dans de gros villages. La logique de réduction des coûts y est poussée encore plus loin, avec un immobilier à prix dérisoire et des salaires adaptés au coût de la vie dans les campagnes indiennes... Le tout à condition, bien sûr, de viser la sous-traitance d'entreprises indiennes réalisée dans les langues locales, la maîtrise de l'anglais n'étant pas la chose la plus répandue dans les campagnes.
Si les entreprises de BPO, engagées dans une lutte impitoyable pour la baisse de leurs prix, profitent ainsi de coûts réduits, force est de constater que l'implantation de telles activités de services peut faire merveille dans des campagnes où l'emploi est plutôt rare. Même de niveau modeste, les salaires versés par ces entreprises demeurent bien supérieurs à la moyenne des revenus du monde rural.
Et après cette vague d'implantations « paysannes » (la firme spécialisée Ruralshores prévoit à elle seule d'en ouvrir 500 dans les cinq années à venir), sera-t-il possible de faire baisser les coûts encore davantage ? Bon sang, mais c'est bien sûr ! La vague suivante de délocalisation se fera... au domicile des employés. Les premiers tests ont été lancés par Quattro BPO Solutions. Le rêve ! Plus de coûts immobiliers du tout, plus de salaires fixes puisque les employés seront payés à la tâche ! Mais là encore, les réalités indiennes font que ce qui peut ressembler à de la régression sociale caractérisée sera sans doute une bénédiction pour des hommes – et peut-être encore plus des femmes – qui ne peuvent actuellement accéder à un travail organisé.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le nouveau Premier ministre indien fait le pari du numérique
Résultats : Infosys surfe sur de nouveaux contrats aux Etats-Unis
Steria remporte deux contrats avec la police indienne
Capgemini a franchi le cap des 50 000 salariés en Inde
Le prochain patron d’Infosys pourrait venir des rangs de Capgemini
Offshore : Infosys s'attend à une croissance plus faible que prévu
L'Inde salue l'arrivée d'un enfant du pays à la tête de Microsoft
Infosys relève ses perspectives de ventes après un meilleur trimestre que prévu
Facebook rachète une startup indienne qui optimise les applis Android
Capgemini renoue avec la croissance tout en renforçant ses effectifs offshore
En Inde, les jeunes ingénieurs informatiques descendent dans la rue
En Inde, BNP Paribas lance la première application de Bourse pour Facebook
En difficulté, Infosys rappelle aux commandes son co-fondateur
L'Inde part à la conquête de l'Afrique. Saurons-nous conquérir l'Inde ?
Capgemini rénove l’infrastructure de la Poste norvégienne
Capgemini dans le collimateur du fisc indien
Capgemini prévoit de recruter 28 000 salariés en Inde d’ici 2015
Capgemini sur la route des Indes avec François Hollande
Whitbread reconduit Steria et exige une réduction de coûts de 14 %
Nokia restructure son informatique, 300 emplois supprimés