En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La spécification Java EE 6 votée à une large majorité

L’organisme de standardisation JCP vient de finaliser l’adoption de la nouvelle version de Java EE, qui introduit des sous-ensembles de spécification.

laisser un avis
On a rarement vu un vote aussi massif ! », s'exclame Alexis Moussine-Pouchkine, architecte logiciel chez Sun. Et pour cause... La spécification Java EE 6 vient d'être adoptée par le Java Community Process (JCP), avec 12 votes pour, 3 abstentions et un seul vote contre. Ne manque plus désormais que l'implémentation de référence – qui sera incarnée chez Sun par le serveur d'applications Glassfish v3 – ainsi que le test de compatibilité (TCK) pour que le processus d'adoption de Java EE 6 soit définitivement entériné.  
SAP, Intel et Springsource se sont abstenus, pointant entre autres le manque de transparence sur le contenu des licences. Quant à la fondation open source Apache, elle a voté contre l'approbation des spécifications, mettant en cause un problème de compatibilité entre le TCK et Harmony, son implémentation de l'environnement Java et du JDK Java SE.
« Les réserves qui ont été émises sont purement juridiques, souligne Antonio Goncalves, membre du groupe expert sur Java EE 6 au sein du JCP. Apache vote non depuis cinq ans, donc ce n'est pas vraiment surprenant de leur part qu'ils se soient opposés à la finalisation de la spécification. Quant à Springsource, ils ont fait des pieds et des mains pour rentrer dans le JCP et ils n'ont rien voté. Au niveau de la technologie, par contre, nous sommes en train d'assister à la création d'un véritable écosystème, poursuit-il. En effet, il n'est plus nécessaire de respecter une trentaine de spécifications pour valider une plate-forme sous Java. Java EE 6 vient désormais avec des sous-ensembles, qui ne regroupent qu'une partie des spécifications et qui sont plus simples à implémenter. »

Onze spécifications pour plus de légèreté

Le profil Web est l'un de ces sous-ensembles. « C'est assez ambitieux, explique Alexis Moussine-Pouchkine. Ce n'est pas juste un Tomcat avec un moteur de servlets. On a les transactions, la persistence avec JPA et l'injection de dépendances avec la JSR-299. » Ce profil Web vient avec seulement 11 spécifications. « Il est donc plus simple à implémenter et, surtout, il est extensible », explique Antonio Goncalves. Ce profil est ainsi vu comme la fonction évidente de Java EE 6. Il permet à de nouveaux acteurs d'émerger. C'est le cas de Caucho avec son serveur d'applications Resin, qui se pose directement en concurrent de Weblogic et JBoss en implémentant ce profil Web.
Sur les 28 spécifications technologiques rassemblés dans Java EE 6, certaines sont plus qu'obsolètes, notamment JAX-RPC, les Entity Beans 2 et toute la partie relative à Corba. « Beaucoup de gens n'avaient plus d'espoir avec Java EE 5 qui était jugé trop lourd, rappelle Alexis Moussine-Pouchkine. Par rapport à Java EE 5, la version 6 apporte un bon équilibre et beaucoup de légèreté grâce à son profil Web. C'est une itération de maturité. Et les fonctions comme JavaServer Faces, les EJB ou le profil Web étaient très demandées », conclut-il.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Oracle voulait racheter RIM ou Palm
Cloudbees lève 11 millions de dollars
Firefox 24 bloque Java par défaut et fait grincer des dents
Java est-il vraiment dangereux ?
Oracle et Curriki s’associent pour sensibiliser les élèves à Java
Le langage Java dans le collimateur de l'Anssi
Procès Java : Microsoft, EMC et NetApp soutiennent Oracle
Java : une nouvelle faille zero-day est vendue au marché noir
Oracle corrige des failles de Java mais ce n’est pas suffisant selon des experts
Nouvelle faille zero day, il est urgent de désactiver Java !
Pour Oracle, Java pas bien sur Mac
Sécurité Java : après Flashback, Apple prend des mesures extrêmes
Oracle corrige la faille Java qui menace vos ordinateurs [MàJ]
Oracle remet à niveau Java sur Mac OS X, Linux et ARM
Selon la justice californienne, Google ne viole pas les brevets Java
Devoxx : affluence de développeurs Java sur Paris
Les entreprises encore prisonnières de Cobol
Apache : première nouvelle version majeure depuis six ans
Le père d’Unix et du langage C a disparu
Oracle libère OpenOffice : altruisme ou machiavélisme ?