En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Microsoft rate son rendez-vous avec l'open source

Cent jours après l’annonce ambitieuse de Codeplex.org, cette fondation n’a pas réussi à nommer de bureau permanent. Et ne compte que deux projets à son actif.

laisser un avis
Souvenez-vous. Il y a quatre mois de cela, Microsoft annonçait fièrement la création d'une fondation Codeplex.org, censée fédérer des éditeurs commerciaux autour d'une infrastructure web d'avant-garde pour .Net. Sam Ramji, alors président intérimaire, déclarait que la fondation nommerait d'ici à cent jours un bureau permanent, composé de pointures de l'open source pour encadrer les projets.
Cent jours plus tard, le rendez-vous est manifestement raté. Non seulement, le bureau permanent n'est toujours pas nommé, mais les projets n'ont toujours pas décollé. Selon Andy Updegrove, un avocat réputé pour ses prises de position autour du logiciel libre, « la fondation Codeplex déçoit. Elle est plus nébuleuse qu'informative et n'a posté qu'un contenu additionnel minime depuis le lancement du site ».
Pourtant, Microsoft avait tout fait pour la mettre en lumière. A commencer par lui donner le même nom que la célèbre forge qui réunit plus de 10 000 projets open source pour Windows, Codeplex.com.

Deux projets sous licence BSD

 Sam Ramji,
Sam Ramji,
président intérimaire de CodePlex
agrandir la photo
Le 21 octobre, une première ébauche des orientations de la fondation était consultable. Le 18 novembre, vint l'annonce de la création du premier projet de la fondation : une librairie Ajax pour ASP .Net sous licence BSD. S'en est suivie assez rapidement l'acceptation d'un second projet, Orchad, destiné à porter une application de gestion de contenu pour .Net, également sous licence BSD.
Et depuis ? Plus rien. A l'exception d'une déclaration le 9 décembre sur la volonté de la fondation de recruter un directeur exécutif et un directeur technique permanents. Soit dix jours avant l'échéance initialement fixée. Il était temps.
Aux dernières nouvelles, Sam Ramji ferait enfin passer des entretiens.
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
E3 2015 : Jeux console ou PC, les meilleurs « trailers » et vidéos de gameplay
E3 2015 : 8 questions pour comprendre la rétrocompatibilité entre Xbox 360 et Xbox One
Elite Controller : on a pris en main la nouvelle manette « pro gamer » de Microsoft
E3 2015 : entre Sony et Microsoft, qui en offrira le plus aux gamers ?
Microsoft dévoile la Xbox One 1 To et une nouvelle manette
Windows Media Center : 3 alternatives gratuites
JTech 232 : Windows 10, Intel, Medpi 2015, Google (vidéo)
Test : la tablette Surface 3 peut-elle remplacer un PC portable ? (vidéo)
Test de deux nouveaux Lumia : le 640 et le 640 XL (vidéo)
Microsoft : Windows 10 sera sur la plupart des PC de la rentrée (vidéo)
3 raisons d'acheter Surface 3... ou pas (vidéo)
Microsoft Build 2015 : le debrief des annonces (vidéo)
JTech 227 : Google Fi, Surface 3, Xperia Z4, smartphones autonomes, Star Wars Celebration, PC Thomson (vidéo)
Microsoft : "la Surface 3 est d'abord une tablette" (vidéo)
Coup d'oeil sur la tablette Surface 3 de Microsoft en avant-première (vidéo)
JTech 225 : Apple Watch, Surface 3, lumia 640 et 640 XL, Garmin Fénix 3, Zenfone 2 (vidéo)
Présentation des nouveaux Lumia 640 et 640 XL (vidéo)
L’open source modernise en profondeur le SI de l'Etat
Alfresco lève 45 millions de dollars