En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Microsoft rate son rendez-vous avec l'open source

Cent jours après l’annonce ambitieuse de Codeplex.org, cette fondation n’a pas réussi à nommer de bureau permanent. Et ne compte que deux projets à son actif.

laisser un avis
Souvenez-vous. Il y a quatre mois de cela, Microsoft annonçait fièrement la création d'une fondation Codeplex.org, censée fédérer des éditeurs commerciaux autour d'une infrastructure web d'avant-garde pour .Net. Sam Ramji, alors président intérimaire, déclarait que la fondation nommerait d'ici à cent jours un bureau permanent, composé de pointures de l'open source pour encadrer les projets.
Cent jours plus tard, le rendez-vous est manifestement raté. Non seulement, le bureau permanent n'est toujours pas nommé, mais les projets n'ont toujours pas décollé. Selon Andy Updegrove, un avocat réputé pour ses prises de position autour du logiciel libre, « la fondation Codeplex déçoit. Elle est plus nébuleuse qu'informative et n'a posté qu'un contenu additionnel minime depuis le lancement du site ».
Pourtant, Microsoft avait tout fait pour la mettre en lumière. A commencer par lui donner le même nom que la célèbre forge qui réunit plus de 10 000 projets open source pour Windows, Codeplex.com.

Deux projets sous licence BSD

 Sam Ramji,
Sam Ramji,
président intérimaire de CodePlex
agrandir la photo
Le 21 octobre, une première ébauche des orientations de la fondation était consultable. Le 18 novembre, vint l'annonce de la création du premier projet de la fondation : une librairie Ajax pour ASP .Net sous licence BSD. S'en est suivie assez rapidement l'acceptation d'un second projet, Orchad, destiné à porter une application de gestion de contenu pour .Net, également sous licence BSD.
Et depuis ? Plus rien. A l'exception d'une déclaration le 9 décembre sur la volonté de la fondation de recruter un directeur exécutif et un directeur technique permanents. Soit dix jours avant l'échéance initialement fixée. Il était temps.
Aux dernières nouvelles, Sam Ramji ferait enfin passer des entretiens.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Exclu : la tablette Microsoft Surface Pro 3 est arrivée au labo 01net (vidéo)
Les bénéfices de Microsoft plombés par l'acquisition de Nokia
Licenciements de Microsoft, coup dur pour la Finlande
Microsoft supprime 18 000 emplois dans le monde
Que cache la restructuration massive de Microsoft ? (vidéo du jour, #01Live)
Microsoft supprimerait plus de 6000 emplois (MàJ)
L’essentiel du Patch Tuesday de juillet 2014
Les nouveautés Xbox One, PS4 et WII U présentées à l'IDEF (vidéo du jour)
E3 2014 : best of des nouveautés (vidéo du jour)
E3 2014 : Microsoft ouvre le bal...des jeux (Vidéo)
01 Replay : Ce qu'il fallait retenir de l'actualité IT de la semaine du 2 juin
JTech 188 : iOS8 et Mac OS X, Surface Pro 3, fichiers effacés, UHD par la TNT (vidéo)
Exclu ! Découvrez Surface Pro 3 sous toutes les coutures (vidéo du jour)
Grand Talk : Marc Jalabert, Microsoft France, répond aux questions des internautes (vidéo)
JTech 186 : Surface Pro 3, l’e-santé, les localisateurs, les labos Intel
01LIVE HEBDO #17 : Surface Pro 3, Ebay piraté, Netflix, Gionee, Zotac (vidéo)
Smile change d’actionnaire majoritaire
Cartographie des compétences open source en France
Microsoft ouvre sa Kinect aux développeurs web et open source