En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Développer et mettre en production ses applications sur une même infrastructure hébergée

L’hébergeur OVH proposera prochainement une infrastructure de développement, grâce à laquelle les éditeurs développeront leurs applications quel que soit le framework choisi.

laisser un avis
OVH enrichit ses prestations de services avec Minicloud. « Cette offre permet de développer une application simplement, puisqu'en passant de la phase de développement à celle de production de son application, l'éditeur n'a pas à changer d'infrastructure et peut rester dans le même environnement cloud, y compris en cas de montée en charge », explique Germain Masse, directeur des datacenters chez OVH.
Destiné aux éditeurs de logiciels en mode Saas (Software as a Service), Minicloud est une infrastructure composée de serveurs hôtes Linux sur lesquels fonctionnent actuellement les machines virtuelles Debian, Ubuntu et CentOS. Il comprend également du stockage bâti sur des systèmes Solaris et incluant des fonctionnalités de déduplication, de snapshot et de sauvegarde distante, ainsi que d'une base de données SQL. Les éditeurs peuvent y développer des applications sur tout type de framework (.net, Java, Ruby on Rail, etc.).

Minicloud sera disponible courant avril

Pour l'heure, la politique tarifaire de Minicloud est en cours de définition. « Il y aura une base forfaitaire à laquelle sera associée une facturation à l'usage », précise Germain Masse. L'éditeur pourra séparer la facturation de son application de celle de l'hébergement. Cette dernière sera alors assurée par OVH.
Minicloud est disponible en version bêta. Les clients d'OVH ont la possibilité de tester la partie framework de développement. Dans un premier temps, l'hébergeur s'appuiera sur ses centres de données de Roubaix pour proposer cette offre. « L'objectif est de proposer des systèmes redondants en France et en Europe. Cela aidera également nos clients français à se rapprocher de leurs utilisateurs européens », souligne Germain Masse.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le cloud français crève un nouveau plafond
La guerre des prix entre Google et Amazon sur les offres cloud s’intensifie
OVH met en ligne la plate-forme IBM pour développeurs d'applis mobiles
Cloud computing : l’histoire de l’énergie informatique ne fait que commencer
Stockage en ligne: OVH propose 10 To pour 10 euros par mois
Hébergement : OVH étoffe ses gammes de serveurs dédiés
SAP : le cloud ralentit ses objectifs de rentabilité
Avec un chiffre d’affaires 2013 en hausse, SAP estime avoir réussi le passage au cloud
Cloud: Microsoft s'allie en France avec Capgemini, Sogeti et OVH
OVH recrutera 150 collaborateurs au premier semestre 2014
Le cloud, la compétence la plus prisée par les DSI anglais
Grâce au cloud, SAS veut mettre l’analytique à la portée des PME
Cloud Gaming : Orange est prêt mais les éditeurs restent frileux
Pourriez-vous changer de fournisseur de cloud en 15 jours ?
Basculez votre téléphonie d'entreprise dans le cloud
Quelle collaboration entre les fournisseurs de cloud et la justice ?
Orange et Netapp s'envolent vers le cloud hybride
L'affaire Prism, un vrai danger... sous-estimé par nos entreprises
Fiducial s’offre Nexto, fournisseur de solutions cloud
La Minute Cloud #7 : quel type de Cloud choisir ?