En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Google crée le ramdam avec l’intégration de Flash dans Chrome

Google et Mozilla collaborent sur une nouvelle plate-forme de plug-in cross-navigateurs. Google annonce en préambule une première intégration de Flash dans Chrome qui suscite des réactions houleuses.

laisser un avis
La version développeurs du navigateur Chrome 5.0.360.4 intègre en standard le plugin Adobe Flash Player 10.1. Annoncée simultanément sur le blog de Google Chrome, celui de Google Chromium et celui d' Adobe Flash Player, cette intégration prélude à une collaboration entre Google, Mozilla et la communauté open source sur une nouvelle génération d'API de plug-in pour les navigateurs.
Google justifie l'intégration de Flash dans Chrome par les bénéfices pour l'utilisateur. Lorsque ce dernier téléchargera Chrome, ils n'aura pas besoin d'aller chercher séparément la dernière version de Flash. Par la suite, celle-ci se mettra à jour automatiquement grâce aux mécanismes intégrés à Chrome, ce qui réduira les failles de sécurité dues aux versions obsolètes du plug-in.
Flash a évidemment été choisi parce qu'il s'agit du module d'extension le plus largement utilisé sur le web.

Flash contre HTML 5

L'annonce de l'intégration de Flash dans Chrome a immédiatement provoqué une intense polémique sur les blogs. Alors que les initiatives et les démonstrations autour du futur HTML 5 se multiplient et visent à promouvoir un futur du web basé sur les standards (HTML, CSS, JavaSCript), les tenants du logiciel libre et des technologies ouvertes crient au scandale. Pour beaucoup, Flash constitue une intrusion dans le navigateur, un ogre à CPU, un trou de sécurité perpétuel, un plug-in instable sur Mac et Linux, etc... Alors que Google avait une image « cool » de partisan des standards ouverts, cette intégration apparaît comme une alliance avec le diable.
L'autre moitié des commentaires voit dans cette intégration une bonne nouvelle. Flash s'avère bien plus performant que HTML 5. Il est indispensable pour un web créatif dès aujourd'hui, alors que HTML 5 se montre très prometteur mais pas encore prêt. Cette intégration apporte une meilleure sécurité. Par ailleurs, elle n'interfère pas avec les efforts de Google pour continuer à développer et promouvoir HTML 5. N'oublions pas que Adobe Flash est un plug-in logiciel et HTML 5 un langage de balise, deux démarches différentes et complémentaires (probablement gérées par deux équipes de développement différentes). Enfin si Flash appartient à Adobe, son format est public et gratuit et de nombreux outils open source y recourent. Flash na pas le statut de  standard certifié par une organisation internationale, mais, pour le moment, HTML 5 non plus.

Apple dans le viseur

La décision d'intégrer Flash constitue donc une preuve de pragmatisme de la part de Google. On peut aussi y voir une attaque détournée contre Apple. Une de plus ... Apple contre Google sur le web mobile (Android contre iPhone), Apple contre Adobe sur le navigateur (refus d'Apple d'intégrer Flash sur l'Iphone/iPad), les ennemis de mes ennemis sont mes amis...
Pour autant, l'enjeu se situe sur un autre terrain. Google et Mozilla se lancent dans un projet ambitieux, une architecture de plug-in baptisée Pepper. S'appuyant sur Napi, une plate-forme aujourd'hui vieillissante, l'objectif de Pepper est d'offrir des API pour intégrer les plug-ins indépendamment des navigateurs et des systèmes d'exploitation. Elles pourraient permettre aux plug-ins d'utiliser des contrôles natifs d'interface utilisateur tels que les ascenseurs (au lieu de les recréer dans le plug-in), d'accéder à l'impression ou au presse-papier. L'un des objectifs consiste aussi à offrir une meilleure sécurité dans l'intégration des plug-ins au navigateur.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Test Chromecast : points forts et points faibles de la clé TV Google (vidéo)
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
"Le successeur du LG G2 marquera une rupture", selon le patron de LG France (vidéo)
Projet Ara, le smartphone modulable de Google commence à prendre corps
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Greg Christie, un des pères de l'interface de l’iPhone, va quitter Apple
L’iWatch d’Apple devrait être lancée en septembre prochain
Apple rachète Novauris, un roi de la reconnaissance vocale, pour doper Siri
Apple rachèterait un spécialiste des écrans mobiles à faible conso d’énergie
Google lancera bientôt son Google Bike, un vélo autonome
InSeam : un boîtier permettant de bien utiliser les fonctions de son smartphone en voiture (Vidéo)
Mozilla victime collatérale d’un nouveau scandale impliquant la NSA et RSA
Apple pourrait lancer un MacBook Air Retina et un iPad 12’’ au second semestre
Un des pères de l’iPhone se rappelle sa création pour contrer Samsung
Apple préparerait un MacBook 12 pouces et l’iWatch serait loin d’être prête…
JTech 177 : Chromecast, Raquette connectée Babolat, Qobuz, choisir son imprimante (Vidéo)
Google monte au créneau pour défendre ses Glass
Larry Page, PDG de Google : « J’essaie de me concentrer sur ce que sera le futur »
Apple : Tim Cook et Jonathan Ive voient un avenir radieux, contre vents et marées