En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Steve Jobs s’en prend publiquement à Flash

Le patron d’Apple publie une lettre dans laquelle il s’attaque à Adobe et explique pourquoi ses appareils ne supporteront pas la technologie Flash.

laisser un avis
Steve Jobs, le patron gourou d'Apple, n'aime décidément pas Flash. Et ne mâche pas ses mots pour le dire. Dans une lettre ouverte publiée sur le site de sa société, il énumère toutes les bonnes raisons qu'il a de refuser à Flash l'accès aux iPhone, iPad et Ipod. Tout y passe : c'est un environnement qu'il qualifie de « 100% propriétaire » (sic !), peu fiable, peu performant, mal sécurisé, consommant trop d'énergie et dont l'ergonomie n'est pas adaptée aux écrans tactiles !
Après avoir écarté d'un revers de plume le fait que l'environnement multimédia d'Adobe soit devenu un standard de facto du web malgré tous ces travers, il en vient à l'essentiel (selon lui) : reconnaître Flash reviendrait à brider les capacités d'innovation d'Apple.
« Le but d'Adobe n'est pas d'aider les développeurs à écrire les meilleures applications pour iPhone, iPod et iPad, mais de leur donner les moyens d'écrire des applications multi-plates-formes. » Ce qui peut paraître comme un atout pour les développeurs et les utilisateurs devient, aux yeux de Steve Jobs, un insupportable boulet.
La stratégie multi-plate-forme d'Adobe se situe à l'opposé de la sienne. Pour Steve Jobs, Flash est contraint au « moins-disant » technologique, dans l'espoir d'être présent partout. A l'inverse, Apple a su révolutionner et s'imposer sur les marchés du baladeur numérique et du téléphone portable en créant des équipements à l'ergonomie révolutionnaire.
Steve Jobs en profite pour mettre en avant le standard vidéo H264 et les mérites du HTML 5, lequel intègre la vidéo dans ses définitions et vide de sa substance le débat autour de Flash.
Le fait qu'Apple veuille garder pour lui l'essentiel des fruits de son travail est un autre débat.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Phone Apps #47 : La sélection d'applis de la semaine (vidéo)
Apple pourrait lancer un MacBook Air Retina et un iPad 12’’ au second semestre
Test hi-Call de hi-Fun : Téléphoner avec ses gants (Vidéo)
Apple tue l’iPad 2 et relance l’iPad 4 Retina, avant l’arrivée de l’iPad Pro ?
Apple : TSMC serait déjà en train de produire les puces de l’iPhone 6
CarPlay, Apple monte en voiture grâce à BlackBerry
Apple CarPlay : l'iPhone au centre de la voiture connectée
Phone Apps #40 : Polyfauna, Wallapop, Glimmer, GTA San Andreas
Apple : les iPad pourraient être mis à jour au compte-goutte en 2014
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Sony va fournir en masse les capteurs photo des futurs iPhone
Un concept d’iPhone 6 qu’on aimerait réel et définitif
Apple vante la rentabilité de son App Store face à ceux d’Android
Le réseau 4G de Free s'ouvre aux iPhone 5c et 5s
Apple : les futurs iPhone auront de grands écrans, ça se confirme…
Assistants vocaux : Siri contre Google now
iPhone 6 : les dernières prévisions voient grand…
CES 2014 : Yellow Jacket, une coque d’iPhone pour électrocuter vos agresseurs
CES 2014 : Haier officialise la sortie de son « iPad Killer »… entre autres
Apple rachète SnappyCam, appli photo de prise de vue en rafale