En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

EMCWorld 2010 : EMC dévoile sa stratégie cloud privé

VPlex, la nouvelle technologie annoncée par EMC lors de l’ouverture de sa conférence utilisateur annuelle, est destinée à la virtualisation et à la fédération du stockage.

laisser un avis
Le géant du stockage EMC (près de 16,6 milliards de chiffre d'affaire annoncés pour 2009) lance une nouvelle solution pour virtualiser et fédèrer le stockage, VPlex. Celle-ci se veut plus avancée que les produits préparés par la concurrence pour seulement fédérer le stockage. « Il va devenir commun de consolider de multiples tiers sur un seul, de placer les données les plus chaudes sur mémoire flash, les plus froides sur des supports à faible coût », lance Pat Gelsinger, le directeur des opérations d'EMC. « Mais ce n'est pas suffisant. Il faut aussi déplacer facilement des téraoctets de données. C'est nécessaire dès lors que l'on utilise des applications virtualisées », explique-t-il.
La solution VPlex fédère par ailleurs les unités de stockage d'un centre de données, ou de plusieurs centres de données distants de quelques kilomètres et même, à l'avenir, répartis n'importe où sur la planète. Par conséquent, EMC qualifie aussi sa nouvelle solution de cloud.
VPlex est aujourd'hui disponible en version Local et Metro.

Répliquer les données des machines virtuelles déplacées

La fonction d'une machine VPlex est d'assurer la réplication des données le plus rapidement possible. Son cache interne est sollicité afin qu'une application transférée entre deux serveurs virtuels retrouve ainsi ses données dans l'état exact où elles étaient au moment de la bascule, sans retard de mise à jour. EMC qualifie ce concept de téléportation d'applications. Outre la virtualisation, la migration d'une application et de ses données sans perte permet de mieux faire face à un désastre majeur sur un centre de donénes.
VPlex s'appuie sur deux processeurs Xeon quadricœurs, accompagnés chacun de 32 Go de mémoire. Les deux premiers modèles, lancés à l'occcasion d'EMCWorld, sont le VPlex Local, limité à un seul centre de données, et le VPlex Metro, pour synchroniser des centres de données relativement proches. Ils assurent la synchronisation des données non seulement en temps réel, mais aussi entre des unités de stockage en production (il ne s'agit pas de sauvegardes passives).
Compte tenu des temps de latence sur les longues distances, EMC ne propose le VPlex Metro que pour relier des centres de données éloignés de moins de cent kilomètres. A l'avenir, des modèles VPlex Geo et VPlex Global iront au-delà, mais en travaillant de manière asynchrone, c'est-à-dire en ne synchronisant les données qu'à des moments précis.

Compatible avec n'importe quel existant

Tout comme ses concurrents, à commencer par HDS ou Falconstore, EMC disposait déjà d'une solution de réplication capable de fonctionner en environnement virtualisé, Invista. Mais Brian Gallagher, président des solutions Symmetrix et virtualisation d'EMC, explique comment VPlex s'en différencie : « Notre nouvelle solution sait gérer n'importe quel type d'équipement de stockage qui fonctionne en mode bloc, afin de préserver les investissements précédents qu'auraient pu faire les entreprises. » Autre spécificité de VPlex : son couplage avec les solutions de virtualisation du marché. La solution fonctionne de concert avec VMotion, la solution de migration des machines virtuelles mise au point par VMware (éditeur qu'EMC a acquis en 2003), avec Live Migration, de Microsoft Hyper-V, ou encore Oracle VM 2.2, couplé dans ce cas à EMC Powerpath.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
EMC veut dominer le stockage dans le cloud
VMware rachète CloudVolumes pour accélérer la virtualisation des applications
Oodrive rachète Active Circle, un expert du stockage big data
Cloud hybride, gare à la récupération !
Le cloud français crève un nouveau plafond
La guerre des prix entre Google et Amazon sur les offres cloud s’intensifie
Oui, on peut réparer un disque dur endommagé... mais pas toujours (Vidéo)
Alcatel-Lucent étend sa collaboration avec Intel dans le cloud
Cloud computing : l’histoire de l’énergie informatique ne fait que commencer
VMware : résultats records en 2013
Net-entreprises.fr absorbe jusqu’à 160 000 connexions par jour
VMware rachète Airwatch, spécialiste de la sécurité sur mobile
SAP : le cloud ralentit ses objectifs de rentabilité
Dropbox lève 250 millions de dollars
Avec un chiffre d’affaires 2013 en hausse, SAP estime avoir réussi le passage au cloud
Stockage : Seagate rachète Xyratex dans les systèmes spécialisés
Clouds privés : une solution pratique pour sauvegarder et partager ses données
Le cloud, la compétence la plus prisée par les DSI anglais
YaCloud, un nouvel entrant sur le marché français du cloud storage
Grâce au cloud, SAS veut mettre l’analytique à la portée des PME