En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
01Business  >  Emploi  >  Guides

3. Créer de bonnes conditions de travail

laisser un avis
Les ressorts qui animaient leurs aînés, comme l’engagement dans l’entreprise, la fidélisation à l’employeur, le respect du cadre professionnel ne sont plus partagés par la génération Y. Il est préférable, pour toute entreprise, d’adapter ses conditions de travail à l’individualisme et aux objectifs personnels.

Aménagement du temps de travail

Cette population, jeune, éprouve souvent des difficultés à se caler sur des horaires d'entreprise classiques. Aussi, paraît-il judicieux de leur accorder une certaine latitude en matière d'heures de présence. Cela est un plus très apprécié. Par ailleurs, il peut être pertinent de favoriser le télétravail, certains collaborateurs ayant parfois besoin de calme ou préférant travailler sur des horaires décalés.

Matériel informatique

Ces mordus de l’informatique, ces geeks, sont donc très sensibles à la performance et à la qualité du matériel sur lequel ils travaillent. La perspective de disposer de machines dernier cri est un argument de taille dans une négociation. Il peut même les inciter à quitter une entreprise. Il s'avère également intéressant de leur accorder, dans la mesure du possible, une certaine flexibilité dans la configuration de leur machine, même si cette latitude apparaît plus complexe à gérer par le service informatique interne.
agrandir la photo

Formation

Se trouver à la pointe des technologies, se former à de nouvelles techniques ou appréhender de nouveaux process est essentiel pour eux. D’où l’importance d’être à l’écoute de leurs besoins, ou force de proposition en termes de formation. Les entretiens annuels d’évaluation s'avèrent un excellent moment pour que collaborateur et manager réfléchissent à la formation adaptée au profil de l'un, et au besoin de l’autre. Enfin proposer des formations certifiantes ou des validations des acquis d’expérience est un plus. Charge ensuite à l’entreprise de faire évoluer le collaborateur. Sinon il risque fort de monnayer son diplôme dans une entreprise concurrente.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Comment limiter l’exode de vos meilleurs informaticiens ?
Mobilité : comment exploiter les files d’attente pour chercher un emploi
L’informatique pourrait créer jusqu’à 110 000 emplois d’ici 2022
Deux "jobs en or" recherchés par les entreprises en 2015
Moins d’un informaticien sur deux s’estime reconnu par son employeur
L’appli mobile qui défend l’emploi en France
Ne perdez pas votre temps à répondre à une offre d’emploi bidon !
Emploi d’avenir : un décret élargit le contrat aux jeunes diplômés qualifiés
Malgré la crise, 72% des e-commerçants se disent optimistes pour 2014
Gap recrute sur Facebook
Laurent Solly (Facebook) : « La force de frappe de Facebook au service de l’emploi »
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Ingénieur développeur : une double compétence génératrice de success story
Le monopole de Google détruit jusqu'à 12 000 emplois en France
Epargné par de nouvelles coupes, HP France veut se relancer
Pour Michel Sapin, le numérique doit contribuer à inverser la courbe du chômage
47% des emplois pourront être confiés à des ordinateurs intelligents d’ici 20 ans
Fidéliser ses clients, le remède anticrise d'Hippopotamus
Syntec numérique lance une opération vérité sur les chiffres du chômage
General Motors réembauche massivement des informaticiens