En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Crédit Agricole CIB déploie son cloud privé sur des technologies Microsoft

Venue témoigner aux Techdays 2011, la banque d'investissement explique pourquoi elle a choisi de s'appuyer sur Microsoft pour déployer son cloud privé.

laisser un avis
Si les grands services de cloud public, tels Amazon Web Services, Google App et Microsoft Azure, font beaucoup parler d’eux, les entreprises, de leur côté, travaillent à transposer les principes de fonctionnement sur leurs propres infrastructures. C’est l’approche cloud privé. Parmi les entreprises les plus avancées dans cette démarche en France, Crédit Agricole CIB figure en bonne place.
Sylvain Desgoutte, responsable de l’informatique de production de la banque d'investissement, en explique le contexte informatique : « Nous travaillons sur un périmètre de 10 000 serveurs, avec un flux annuel de 1 000 à 2 000 serveurs à provisionner ou déprovisionner. En parallèle, nous avons un portefeuille de 50 à 70 projets à gérer en permanence. Nous sommes donc beaucoup sollicités sur l’infrastructure. »
La décision de mettre en place un cloud privé s’impose alors, afin de répondre à trois objectifs : accélérer la livraison des environnements, optimiser l’utilisation des serveurs en datacenters, et accéder à la très haute disponibilité des services. « Nous devions monter un plan de secours et nous avons recherché des technologies permettant de basculer les VM de façon transparente d’un datacenter à un autre. » La banque veut se doter d'une configuration de type geo-cluster afin d'assurer la haute disponibilité de son cloud privé.
Sylvain Desgoutte
Sylvain Desgoutte
Responsable de l’informatique de production au Crédit Agricole CIB
agrandir la photo

Microsoft l'emporte sur VMware

Déjà adepte de la virtualisation, notamment avec l’hyperviseur VMware, la banque fait pourtant le choix d’une solution concurrente, Hyper-V de Microsoft, comme brique de base de son projet de cloud privé : « Nous étions déjà dans une configuration de type geo-cluster pour notre messagerie Exchange, nos serveurs de fichiers et SQL Server. Nous avons pu capitaliser sur notre connaissance de ces architecture Microsoft. » L’offre de virtualisation Microsoft étant alors encore assez jeune, le Crédit Agricole CIB a rédigé un cahier des charges comprenant pas moins de 78 tests unitaires pour s’assurer que l’offre Microsoft allait effectivement répondre à ses attentes en termes de haute disponibilité.
Le déploiement des serveurs du Crédit Agricole CIB dans le cloud privé est réalisé par bloc de 500 machines. « Nous avons commencé à travailler sur des serveurs de développement. Le premier mois, 70 machines ont été provisionnées. » Aujourd’hui, parmi les serveurs virtualisés, on trouve tout autant des serveurs de développement que des des serveurs Sharepoint et des applications critiques, qui bénéficient ainsi de l’architecture haute disponibilité.
Crédit Agricole CIB exploite ce cloud privé sur deux datacenters séparés de 75 km et s’appuie sur des serveurs biprocesseurs HP, équipés de 100 Go de RAM, de baies de stockage HP et du matériel réseau Cisco et Juniper. L'objectif est, à terme, de mutualiser les demandes de serveurs émanants des différentes entités du groupe Crédit Agricole sur ce cloud privé.
 
Retrouvez toute l'actualité en direct des Techdays 2011 sur notre page spéciale.

envoyer
par mail
imprimer
l'article


Avis d'experts

L'open source modernise en profondeur le SI de l'Etat
L'open source modernise en profondeur le SI de l'Etat
Par Alain Merle, DISIC, Directeur du programme « Transformation des centres informatiques »
De la difficulté à mesurer l'engagement et la mobilisation de ses clients
De la difficulté à mesurer l'engagement et la mobilisation de ses clients
Véronique Reille-Soult, vice-présidente de l'agence ELAN
France Connect, un accès universel aux administrations en ligne
France Connect, un accès universel aux administrations en ligne
Guillaume Blot, chef du service architecture et urbanisation de la Disic
+ toutes les avis d'experts

Offres
d'emploi

  + toutes les offres d'emploi

Derniers
tweets

Newsletter 01Business