En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le CMS Jahia évolue en version 6.5 et adopte les extensions

L'outil open source devient modulaire et met à disposition des créateurs de site des extensions manipulables grâce à un outil graphique en ligne.

laisser un avis
Jahia Studio
agrandir la photo
L’architecture du CMS open source Jahia concurrent de Drupal « est devenue modulaire », explique Elie Auvray, PDG et cofondateur de Jahia. Les applications peuvent être étendues via des JahiApps, inspirés du monde PHP. Un outil graphique en ligne, Jahia studio, aide à l’utilisation de ces extensions sans manipulation de code, par drag and drop, en agrégeant des modules existants, comme celui permettant de faire voter les internautes ou d’ajouter un forum ou un blog à un site. « Les composants sont facilement réutilisables, ce qui accélère le développement des projets », commente Elie Auvray. De nouveaux JahiaApps peuvent aussi être créés selon les besoins et leur code source ajouté à JahiApps Forge.

De nombreux Framework déjà intégrées

Jahia Document Manager
agrandir la photo
La nouvelle version est de fait plus structurée qu’avant. Utilisé jusqu’ici uniquement pour les documents, le content repository Apache Jackrabbit s’applique maintenant à tout ce qui est manipulé dans l’application. Du coup, l’ensemble des contenus est géré par l’outil de gestion de contenu, Jahia xCM. « Tout est géré comme du contenu et est donc manipulé comme tel, que ce soit une image, du texte, une page, etc… », résume Elie Auvray. De nombreux Framework open source sont de plus intégrés à la plate-forme comme GWT de Google ou Drools de JBoss.

Des nouveautés aussi côté contributeurs

Jahia Edit Mode
agrandir la photo
Niveau utilisateur, la principale évolution ergonomique vient de l’ajout d’un mode de contribution simplifiée en plus du mode avancé. Ce dernier donne accès à des fonctionnalités de création de site, de comparaison de version, d’outil de traduction. Le mode simplifié est destiné à la mise à jour d’informations sur le site et cache les autres fonctionnalités. L’administrateur définit les droits d’accès par utilisateur, selon le mode d’édition voulu par chacun.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Sitecore rachète Commerce Server
Le fondateur de Drupal embauche en Europe
Wordpress 3.4 est disponible en téléchargement
SPIP 3.0 disponible en téléchargement
Drupal 7 : top départ !
MAX2010 : Adobe étend ses workflows aux utilisateurs mobiles
Wordpress 3.1 : la bonne surprise de fin d’année ?
DotNetNuke passe à la dimension entreprise
Adobe rachète un CMS pour 240 millions de dollars
Cinq CMS open source passés au crible
WordPress 2.9 disponible en téléchargement
L’open source à l’origine de l’explosion du marché des CMS ?
Le text mining, futur d'eZ Publish
Dries Buytaert : « Drupal Gardens sera une version hébergée de Drupal »
Gestion de contenu : vers plus de maturité
Byod, MDM, App store interne… Windows 10 fait de l’œil aux entreprises
Microsoft dévoile Windows 10, disponible en preview dès le 1er octobre
Coconote, une table tactile pensée pour le travail collaboratif
Cegid diffuse Office 365 auprès de ses clients PME