En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les sciences du numérique entrent au lycée

A la rentrée de 2012, les terminales S de certains lycées proposerons en matière optionnelle une formation en informatique et sciences du numérique (ISN).

laisser un avis
Cet enseignement sera structuré en quatre parties : l’information numérique, l’algorithme, le langage de programmation et les architectures matérielles. Les modalités de cours ne sont pas encore arrêtées mais les travaux pratiques et dirigés devraient être dominants dans le cadre des deux heures de cours hebdomadaires.

Une large variété d'organismes associés pour définir le contenu

Plusieurs organismes ont été impliqués dans la difinition et la structuration de cet enseignement. « Des partenaires de nature très distincte — la DGESCO (Direction générale de l’enseignement scolaire générale), l’association Pasc@line-Syntec, le CNDP (Centre de documentation pédagogique) et l’Inria – se sont associés pour élaborer le contenu de cette formation. C’est toute l’originalité de ce programme », commente Jean-Louis Bernaudin, délégué général de l'association Pasc@line.
Si Pasc@line fournit des informations économiques sur  le secteur, les usages et les métiers du numérique, l'Inria définit le contenu théorique et le CNDP met en forme ce contenu, qu'il délivre ensuite aux enseignants sur son site internet afin de les aider à construire leurs cours.

Profs de maths, physique-chimie ou STi formés

Cette mise en place «  est une opération complexe puisqu’il s’agit d’un enseignement tout à fait nouveau, pour lequel il n’y pas de corps professoral » souligne Robert Cabane, chargé de missions ISN. Les professeurs de maths, physique-chimie ou STI (Sciences et technologies industriels) intéressés pourront délivrer cette matière. Aujourd’hui, trois académies commencent à les former et un enseignement à distance réalisé par l’université de Limoges est prévu dans les prochains mois.
A la rentrée de 2012, 500 à 2 000 professeurs devraient être opérationnels. Cette épreuve sera au bac en 2013.  
 
 
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les PDG d'Atos et de Bull sur BFM Business pour parler de leur OPA très amicale
Deux dirigeants du numérique réagissent aux annonces de François Hollande
Le gouvernement sélectionne 14 projets de FabLab en régions
Innovation: une dizaine de millions d'euros par an alloués aux start-up
Innovation: une dizaine de millions d'euros par an alloués aux start-up
Guy Mamou-Mani (Syntec numérique) : « Le président s’est imprégné de nos arguments »
Bruxelles va créer un groupe d'experts sur la fiscalité du numérique
Xavier Niel financera 90 % du futur incubateur parisien pour start-up
Xavier Niel financera 90 % du futur incubateur parisien pour start-up
Le site de cours de musique i-Music School lève 2,25 millions d'euros
Etat : huit recommandations pour les futurs "quartiers numériques"
Etat : huit recommandations pour les futurs "quartiers numériques"
Fiscalité numérique : le CNum déconseille une taxe sectorielle
Le numérique, parent pauvre des 12 milliards d'investissements d'avenir
Le gouvernement veut créer 40 000 emplois en alternance dans le numérique
Le digital fait naître de nouveaux types de leaders
La révolution digitale viendra des entrepreneurs, pas des gouvernements
Introduire l’enseignement de l’informatique au lycée
De l’intérêt d’enseigner le code aux enfants