En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La souris qui mesure votre niveau de stress

[Blog] Développée par une université japonaise, une souris munie d’un capteur permet d’afficher le niveau de stress de son utilisateur. Une belle trouvaille pour prévenir les risques psycho-sociaux en entreprise.

laisser un avis
agrandir la photo

A première vue, c’est une souris comme les autres. Mais elle dissimule une sonde infrarouge qui mesure le flux sanguin. Conçu par des chercheurs de l'Université de Tokyo, ce dispositif permet d’afficher à l’écran votre niveau de stress en temps réel. Il suffit pour cela de placer votre doigt sur le capteur, situé sur le côté de la souris, pendant dix secondes.

Encore à l’état de prototype, cet indicateur serait fiable à 70 %. Il fonctionne pour l’heure associé à un PC mais le groupe de recherche travaille sur un système autonome permettant de mesurer le niveau stress par simple pression sur une carte.

« De nombreux employés nuisent à leur santé en continuant à travailler alors qu’il sont en état de stress, explique Osamu Nitta, professeur tokyoïte dans cette vidéo. Nous pensons qu'il serait bon que les gens prennent leur santé en main en évaluant leur propre niveau de stress. »

Les mails = 2 heures de stress par jour

Que cette trouvaille nous vienne du Japon, le pays du « karoshi », la mort par excès de travail qui foudroie des milliers de cols blancs nippons chaque année n’a rien de surprenant. Que les chercheurs aient choisi la souris est, en revanche, plus ironique. C’est un peu la souris qui se mord la queue.

Le techno-stress, c’est-à-dire la surcharge informationnelle introduite par les nouvelles technologies, est, en effet, pointé du doigt comme l’un des principaux facteurs de l’explosion des risques psychosociaux. Mails, SMS et autres tweets… créent un sentiment d'urgence permanente et, en s’introduisant dans notre privée, nous laissent aucun droit à la déconnexion.

Selon un récent rapport de l'Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises (Orse), près de six salariés sur dix consacrent plus de deux heures par jour à la gestion de leur messagerie et 65 % vérifient l’arrivée de nouveaux mails toutes les cinq minutes. Au bout de compte, 70 % des managers déclarent souffrir d’infobésité, de surcharge informationnelle.

On ne peut souhaiter que les entreprises qui communiquent sur leur politique de prévention des risques psycho-sociaux adoptent cette souris antistress. Elles ne pourront pas se retrancher derrière le discours entre bon stress et mauvais stress ou le caractère subjectif de la perception de la souffrance au travail.

 

envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Un responsable informatique accuse La Poste de harcèlement moral
La souris qui mesure votre niveau de stress
Durée du travail : la branche Syntec sécurise le forfait jours et introduit un droit à la déconnexion
Dix nouveaux cas de suicide chez Orange depuis le début de l’année
La chemise business qui mesure le stress
Syntec : l’inégalité de traitement entre techniciens et cadres confirmée par la justice
71% des Français sont prêts à travailler sur leur temps personnel
France Télécom n’a toujours pas signé d’accord sur la pénibilité au travail
Un colloque sur l’impact du numérique sur le travail
Une nouvelle web série pour lutter contre les idées reçues sur les SSII
Facebook : avoir trop d’amis génère du stress
Astreintes : ces informaticiens shootés à l’urgence
Près d'un quart des salariés ne peuvent travailler plus de dix minutes sans être interrompus
Le mal-être des salariés de SSII enfin quantifié
Quand les outils censés faciliter le travail provoquent du stress
Comment limiter les effets négatifs des TIC sur les conditions de travail
Sous-traitance : Apple ouvre les portes de ses fournisseurs à une ONG
Le « text neck », la nouvelle maladie des accros du smartphone
Les dérives des SSII dénoncées par… une SSII
France Télécom sur la voie de l’apaisement social