En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Même assouplie, la circulaire Guéant ne convainc pas

Face au tollé provoqué par la circulaire du 31 mai restreignant le nombre d’étudiants étrangers, le Gouvernement a fait un geste. Insuffisant pour les personnes concernées.

laisser un avis
« Afin de dissiper tout malentendu » concernant la fameuse circulaire du 31 mai restreignant le nombre d’étudiants étrangers, les ministres Guéant, Wauquiez et Bertrand se sont réunis hier en conclave avec des représentants des grandes écoles.
Dès la semaine prochaine, les préfets recevront une circulaire complémentaire. Cette nouvelle instruction devrait faciliter la délivrance d’un titre de séjour aux étrangers souhaitant acquérir en France une première expérience professionnelle.
Population visée : des diplômés hautement qualifiés de niveau au moins égal au master 2 (bac + 5). Le texte précise par ailleurs que « la connaissance approfondie d’un pays ou d’une culture étrangère » pouvant « constituer une compétence spécifique recherchée, par exemple pour la conquête d’un nouveau marché » sera prise en compte.
Exposées à la concurrence internationale, les entreprises françaises doivent pouvoir recruter des cadres performants, quelle que soit leur nationalité, « dès lors que ceux-ci disposent de compétences dont ces entreprises ne peuvent se passer ».
Pour autant, tempère le texte, « la situation de l’emploi dans notre pays justifie la politique de limitation du flux de l’immigration professionnelle. » Le recours à l’immigration professionnelle ne doit pas non plus couvrir des pratiques de dumping social.

Un exercice d’équilibriste

Bref, en favorisant les « mobilités encadrées », la nouvelle circulaire vise à maintenir « un équilibre entre protection de l’emploi en France, d’une part, et attractivité et compétitivité, d’autre part. »
Un exercice d’équilibriste qui n’a pas convaincu les premiers concernés. A savoir les étudiants étrangers réunis au sein du Collectif du 31 mai. Le collectif réclame toujours le retrait de la circulaire Guéant.
Le mouvement estime que les compétences spécifiques évoquées dans le nouveau texte entretiennent le flou et laisse place à l’arbitraire. Se pose aussi la question du sort des mille cas recensés par le collectif.

31 images
Crédit : DR

Test de l'Archos 5 Internet Tablet : quand le produit commence à prendre forme

La tablette tactile Internet et multimédia d'Archos passe sous environnement Android, tout en se dotant de la vidéo HD et d'un tuner FM. lire la suite

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Immigration professionnelle : les refus de visa se multiplient en SSII
Témoignage : la galère d’un ingénieur tunisien en France
Immigration : quand les SSII françaises font leur marché au Maghreb
Vincent Rouaix (GFI) : « Notre stratégie de proximité porte ses fruits »
Les talents étrangers intéressent le Gouvernement
Une crise qui en cache une autre
Gfi rachète l'éditeur ITN et finalise l'acquisition d'Airial
Que cache la frénésie de rachats d’Alten ?
Devoteam affiche une activité en recul mais en ligne avec ses prévisions
La Tunisie compte toujours devenir le champion de l’offshore francophone
Après un nouveau trimestre de croissance, Aubay se dit "très optimiste"
Les SSII, piètres utilisatrices des médias sociaux
Quel modèle économique pour les ESN en 2020 ?
L’accès des prestataires au réseau des entreprises rend ces dernières plus vulnérables
01 replay : Les entreprises du numérique confiantes pour 2014
Résultats : avec le rachat d’Olap, ITS Group change de dimension
Guy Mamou-Mani (Open) : « Nous pouvons être aussi compétitifs que les Indiens, en termes de qualité et de prix »
Aubay : les meilleurs résultats de son existence
Steria rachète Beamap, une société de conseil en cloud