En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les réseaux sociaux qui s'intègrent le mieux aux applications existantes

Le tome 4 de l'étude sur les réseaux sociaux d'entreprise du cabinet de conseil Lecko explore les problématiques d'intégration des plates-formes sociales au reste du système d'information.

laisser un avis
Capacité des outils à s\'intégrer au SI social
© Lecko
Capacité des outils à s'intégrer au SI social
Potentiel d'intégration (noir), potentiel social (orange)
agrandir la photo
Comme chaque année, le cabinet de conseil Lecko (ex-Useo) propose en téléchargement une étude sur les réseaux sociaux d’entreprise et sur l’état du marché. L’étude insiste sur le besoin d’intégration des plates-formes collaboratives, que ce soit entre elles (comme IBM et Talkspirit) ou avec le système d’information (SI) de l’organisation et ses applications métier. L’objectif est d’aboutir à ce que certains appellent une socialisation du SI. Or, pour l’instant, la multiplication des outils oblige les utilisateurs à manipuler de nombreuses interfaces et mots de passe, ce qui recrée les silos que les RSE étaient censés avoir éliminé.

Un point sur les capacités d'intégration des solutions

Les réseaux sociaux d\'entreprise
© Lecko
Les réseaux sociaux d'entreprise
agrandir la photo
Dans l'étude, chaque solution de réseau social est présentée et notée selon sa couverture fonctionnelle, son potentiel social (importance accordée aux conversations par rapport aux documents et aux processus), mais aussi sur sa capacité d’intégration. Si une solution comme Telligent s'interface avec Sharepoint et propose une API et un SDK, d'autres comme Yammer ont de bien plus faibles capacités d’intégration. L’étude propose, de plus, un panorama des standards du web liés au 2.0 comme OpenSocial, Open Graph et Activity Streams.

Les solutions open source à la traîne

Matrice des potentiels sociaux 2012
© Lecko
Matrice des potentiels sociaux 2012
agrandir la photo
Plusieurs solutions ont fait leur entrée dans l’étude cette année : Knowings, Silverpeas mais aussi Cisco Quad, Tibco Tibbr, Salesforce Chatter et 3DSwYm de Dassault Systèmes. Les plateformes sociales ont évolué dans leur ensemble vers des fonctionnalités plus sociales et se placent pour la plupart dans le cadran lié à l'intelligence collective. Autrement dit leurs fonctionnalités sont réellement axées vers la conversation et la mise en relation des individus. Les outils open source comme Elgg et Exo plateform sont, en revanche, un peu à la traîne. Quoi qu'il en soit, le choix d'une solution dépend avant tout de l'usage qu'on veut en faire et du contexte dans lequel elle doit s'intégrer.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Réseaux sociaux d’entreprise : s’y retrouver dans la jungle des solutions
La face cachée du manager dans la transformation digitale
Sur l'intranet, la révolution a besoin des dirigeants
Comment former à l'entreprise digitale
Vis ma vie de consultant AMOA pour les projets collaboratifs
Où sont le management et l'engagement dans la transformation digitale ?
Entreprise 2.0, un nouveau cycle ?
Le problème n'est pas l'email mais le client mail
Quel réseau social d'entreprise pour quels usages ?
Le social business est mort, vraiment ?
10 bonnes résolutions pour doper la participation sur votre réseau social en 2014
Coup d’envoi de l’intégration d’Alti par Tata Consultancy Services
Une communication adaptée pour un projet collaboratif réussi
Social Business et exception culturelle française
Social Business : une méthodologie à réinventer ?
L’e-mail est mort… vive l’e-mail social !
Les managers intermédiaires, les boucs émissaires du non-changement
Gérer les résistances dans les projets de conduite du changement
Collaboratif : communiquer ou échouer
Les cinq clés de réussite d’un réseau social d’entreprise