En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La portabilité du numéro fixe, c'est possible

laisser un avis
L'opérateur Alphalink devient opérateur d'alimentation de l'APNF (Association de portabilité des numéros fixes). Depuis 2006, un décret permet aux abonnés de garder leur numéro géographique lorsqu'ils changent d'opérateur. Actuellement, un an après son lancement, l'APNF compte 45 adhérents (dont Orange France Télécom, SFR, Colt, Completel, Free, Prosodie, etc.) et seulement trois opérateurs techniques d'alimentation (Opta), dont fait désormais partie Alphalink. Ce sont ces derniers qui réalisent les déclarations de portabilité pour l'ensemble des opérateurs français.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Iliad : l'activité ADSL se porte toujours bien et finance le mobile
Le délai de portabilité du numéro mobile réduit à 3 jours
L'illimité vers les mobiles débarque dans les entreprises
Les mobiles distancent inexorablement les services fixes
Internet par satellite et Femtocell 3G au menu de SFR
Les Français moins bavards au téléphone, mais plus accro aux SMS
Power.com s'attaque à la base d'utilisateurs de Facebook
Bruxelles veut la portabilité du numéro en un jour
Pour racheter T-Mobile US, Xavier Niel pourrait s’allier à Google ou Facebook
BlackBerry mise sur les objets connectés et l’embarqué pour rebondir
Rachat de GVT : Telefonica aligne son offre sur celle de Telecom Italia
SFR victime d'une nouvelle panne nationale lundi soir
Standard & Poor's relève la note d'Alcatel-Lucent
Telecom Italia proposerait 7 milliards d’euros pour racheter GVT à Vivendi
L'Internet des objets : la technologie la plus tendance en 2014
Mobilité : SAP lance un app store d’entreprise
Courtisé par Free, T-Mobile US ouvre la porte à une offre plus élevée
Déjà n°1 mondial du PC, Lenovo veut devenir le n°3 des smartphones
Cisco supprime à nouveau 6 000 postes