En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La portabilité du numéro fixe, c'est possible

laisser un avis
L'opérateur Alphalink devient opérateur d'alimentation de l'APNF (Association de portabilité des numéros fixes). Depuis 2006, un décret permet aux abonnés de garder leur numéro géographique lorsqu'ils changent d'opérateur. Actuellement, un an après son lancement, l'APNF compte 45 adhérents (dont Orange France Télécom, SFR, Colt, Completel, Free, Prosodie, etc.) et seulement trois opérateurs techniques d'alimentation (Opta), dont fait désormais partie Alphalink. Ce sont ces derniers qui réalisent les déclarations de portabilité pour l'ensemble des opérateurs français.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Iliad : l'activité ADSL se porte toujours bien et finance le mobile
Le délai de portabilité du numéro mobile réduit à 3 jours
L'illimité vers les mobiles débarque dans les entreprises
Les mobiles distancent inexorablement les services fixes
Internet par satellite et Femtocell 3G au menu de SFR
Les Français moins bavards au téléphone, mais plus accro aux SMS
Power.com s'attaque à la base d'utilisateurs de Facebook
Bruxelles veut la portabilité du numéro en un jour
Sony : ses smartphones se vendent mal, mille personnes licenciées
Econocom loge son pôle Télécom dans sa filiale Digital Dimension
Orange lance une OPA sur l’opérateur espagnol Jazztel
Très haut débit: les Hauts-de-Seine vont rompre avec Numericable
Un réseau électrique "intelligent" testé sur une zone d'activité à Toulouse
La SNCF teste le billet sans contact NFC sur ses trains en Normandie
Visa prévoit de déployer Apple Pay en Europe en 2015
Apple bâtit un écosystème autour de sa montre connectée
Air France généralisera l'Internet en continu sur ses avions... en 2025
Orange et les télécoms : 20 ans de téléphonie mobile et d'Internet
Intel veut se faire une place sur le marché des objets connectés