En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Apple fait son deuil de l'ère Steve Jobs

Lors de sa dernière assemblée, Apple a accepté de changer en profondeur le système de nomination des membres de son conseil d’administration en donnant beaucoup plus de pouvoir aux actionnaires. Preuve supplémentaire de la fin d'une époque.

laisser un avis
Qu’ils touchent leur argent et nous laissent tranquilles ! » Ainsi a pu se résumer, pendant des années, la politique d’Apple vis à vis des actionnaires. Traumatisé par la quasi-banqueroute d’Apple, comme il aimait à le rappeler à son retour aux affaires, Steve Jobs était extrêmement dur avec les actionnaires, balayant l’idée de verser des dividendes.

Changement à petits pas

Pour autant, au fil de ses congés pour maladie et depuis sa mort, la position de Steve Jobs a été de plus en plus contestée. Au point que Tim Cook, son successeur, ne peut donner une interview sans qu’on lui pose la question : va-t-il ouvrir les robinets à cash pour les actionnaires ? Le nouveau PDG reconnaît volontiers qu'Apple a plus d’argent qu’il n’en faut pour fonctionner au quotidien et ne pas avoir de position « dogmatique » sur les versements de dividendes. Il déclare même que la discussion sur ce point est de plus en plus active au sein du board. Un changement de ton, tout en détail, qui vient de prendre un nouveau corps.

Grand bond

Lors de la dernière assemblée, Apple a en effet accepté, à la demande et sous la pression de ses actionnaires, de nouvelles règles de fonctionnement pour l’élection des membres de son conseil d'administration (Lire les anciennes règles de gouvernance). Désormais, un directeur qui n’aura pas obtenu le vote favorable de la majorité des actionnaires devra démissionner de son poste.
Jusqu’à présent, les actionnaires avaient la possibilité de ne pas voter en faveur d’un directeur, mais ne pouvaient pas voter contre. Un mode de fonctionnement qui a permis pendant longtemps à Steve Jobs de maintenir le board sous sa coupe et d’y faire paraître qui bon lui semblait, amis proches ou de confiance, comme le rapporte Adam Lashinsky dans son livre Inside Apple.


Nouvelle gouvernance et fin d'une ère

Calpers, le fonds de pension des retraités du service public, originellement californien (California Public Employees Retirement System), a beaucoup milité pour ce changement, qu’il juge plus « démocratique ». On pensera ce qu’on voudra de ce nouveau mode de gouvernance de la firme, mais en donnant plus de poids aux actionnaires, en leur donnant voix au chapitre, en leur donnant de l’ascendant sur le board et, donc, sur le PDG et sur la stratégie d’Apple, cette décision apparemment bénigne signe la fin d’une ère.
Celle d’une entreprise menée d’une main de fer par un visionnaire. Celle d’un homme souvent décrié, dont on ne peut toutefois pas nier, le sens de l’usage et de la technologie. Un homme, Steve Jobs, dont l’intransigeance légendaire, le poussait à se montrer parfois très dur avec ses salariés et à renvoyer les actionnaires à leurs affaires, parce que le but premier d’Apple n’était, selon lui, pas de faire de l’argent, mais de bons produits, l’argent viendrait ensuite, comme l’explique Adam Lashinsky dans son ouvrage.
En ouvrant la porte aux actionnaires, Apple vient de signifier qu’elle est désormais une entreprise comme les autres. Exceptionnelle par bien des aspects, encore, mais plus « magique », de cette magie qui faisait le champ de distorsion de la réalité de Steve Jobs. Un bien ? Un mal ? Le temps nous le dira. Pour les actionnaires, en tout cas, le temps des dividendes semble approcher.
envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Interview : Tim Cook, un « robot » à visage humain…
La prise USB C : qu’est-ce que c’est (vidéo) ?
Apple Watch, MacBook : ce qu'il faut retenir des annonces de la Keynote (Vidéo)
Apple Watch : de 399... à plus de 11000 euros !
Apple baisse le prix de son Apple TV
Live Spécial Apple Watch (vidéo live)
Apple Watch : le point sur les rumeurs avant la Keynote d’Apple (vidéo)
Trois technos du monde PC qu'on aimerait voir sur Mac (vidéo)
Streaming musical : Apple dans les starting-blocks pour affronter Spotify (vidéo).
Apple Watch : le point sur les rumeurs (vidéo du jour)
De Quoi J'me Mail, le show high-tech hebdo en vidéo !
Apple : ventes record de l'iPhone et bénéfice historique
Comment choisir un ordi ultraportable (vidéo du jour)
Best Of 2014 : revivez les keynotes Apple et Google (vidéo du jour)
Best Of 2014 : revivez le Mobile World Congress (vidéo du jour)
Top 5 des tablettes grand format en 2014 (vidéo du jour)
Le grand test de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus (vidéo)
Beats Music bientôt dans les iPhone ? (vidéo du jour)
Solo2 Wireless : le premier casque Beats de l'ère Apple
iPhone 6 et Watch : les moments clés de la keynote d'Apple (vidéo)