En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des techniques pour accélérer des applications du cloud public

Riverbed et Akamai joignent leurs compétences pour booster le temps de réponse des Google Apps, Office 365 et autres Salesforce.com.

laisser un avis

En mai 2011, Akamai, spécialiste de l’accélération de flux sur internet, et Riverbed, son pendant dans l’optimisation des échanges sur les réseaux WAN des entreprises, marient leurs deux technologies. Le résultat : Steelhead Cloud Accelerator, une solution qui accélère le temps de réponse des applications d'un cloud public. Dans un premier temps, cela concerne les services Google Apps, Office 365 de Microsoft et de Salesforce.com. D’autres suivront.

Les applications deviennent jusqu'à 50 fois plus rapides

Pour booster la réactivité de ces applications, une entreprise doit d'abord activer l’option Steelhead Cloud Accelerator sur son serveur d’optimisation Riverbed, et désigner chacune des applications qu’elle souhaite accélérer. Le boîtier Riverbed se connecte alors au serveur Akamai géographiquement le plus proche. Dans la foulée, un boîtier d’accélération « virtuel » s’active sur le serveur Akamai le plus proche du datacenter du fournisseur de l'application cloud. Akamai a en effet préalablement établi une cartographie de ses serveurs physiquement voisins des datacenters de Google, Microsoft et Salesforce.com à partir desquels les services Saas (Software as a Service) sont délivrés.
S'ensuit alors tout le processus d’optimisation protocolaire et applicatif (compression, déduplication) de Riverbed. L'ensemble est ensuite encapsulé dans le service d’accélération des flux d’Akamai : routage en temps quasi réel en fonction de la latence, caching ou encore chargement anticipé de contenu dynamique.

Source : Riverbed
« Le temps de réponse des applications est, en moyenne, 20 à 50 fois plus rapide », assure Bruno Hourdel, directeur du marketing produit chez Akamai. L’objectif de cette solution est d’améliorer la productivité des entreprises en rendant les applications du cloud public quasiment indépendantes des problèmes de latence et de congestion, non maîtrisés par les fournisseurs de Saas.

Cette accélération augmente de 20 % le prix du service Saas

L’option Steelhead Cloud Accelerator s’installe sur les serveurs Riverbed placés dans le réseau de l’entreprise, sur son site principal et, éventuellement, sur ses sites distants. Une même licence s’applique à tous les serveurs d'optimisation WAN. Les agences régionales accèdent ainsi au service sans passer par le site central. Le produit s'adresse aux entreprises équipées des produits Riverbed vendus aujourd'hui (plates-formes S50 et S60). Les offres antérieures ne permettront pas de bénéficier de ce couplage technologique.
L’option est disponible via un abonnement de 12, 24 ou 36 mois, à un prix compris entre 7 et 10 dollars par utilisateur et par mégaoctet échangé. « Ce prix équivaut, en moyenne, à un surplus de 20 % du coût du service Saas non optimisé », explique Christian Lorentz, responsable du marketing produit pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) chez Riverbed.
Prochainement, Riverbed mettra en oeuvre cette option sur la version mobile de sa solution d’optimisation, installée, par exemple, sur les ordinateurs portables.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Avis d'experts

Vite, un Grenelle du numérique
Vite, un Grenelle du numérique
Gwennaëlle Costa Le Vaillant, directrice de la responsabilité sociétale de CGI
Guerre contre les cyber-escrocs qui envahissent la publicité en ligne
Guerre contre les cyber-escrocs qui envahissent la publicité en ligne
Ari Levenfeld, directeur en charge de la confidentialité et de la qualité des inventaires, Rocket Fuel Inc
Plongée au coeur d'une cyberattaque
Plongée au coeur d'une cyberattaque
Nicolas Leseur, chef de produit et innovation sécurité, virtualisation, stockage chez Telindus France
Ebola et les réseaux sociaux
Ebola et les réseaux sociaux
Hervé Kabla, directeur de BeAngels et co-fondateur de Media Aces
+ toutes les avis d'experts

Offres
d'emploi

  + toutes les offres d'emploi

Derniers
tweets

Newsletter 01Business