En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le calcul d'audience serait-il bouleversé par la catchup TV ?

Outre-Atlantique, les audiences des séries TV diffèrent grandement selon que l'on tient compte ou non des visionnages effectués en différé.

laisser un avis
Le New York Times s'est intéressé aux audiences des séries télé les plus populaires outre-Atlantique. Leur classement, fondé à l'heure actuelle sur la première diffusion, est bouleversé dès lors qu'on y ajoute le nombre de visionnages effectués en différé. Se référant aux audiences réalisées par American Idol, l'émission de télé réalité la plus populaire depuis dix ans, le journal prétend que les mesures d'audience uniquement calculées sur la première diffusion sont désormais « un mirage » étant donné que nombre de téléspectateurs enregistrent désormais leurs séries et émissions préférées pour les regarder ultérieurement ou utilisent les sites de rediffusion en streaming des chaînes (ce que l'on appelle le replay). Dans la tranche très prisée par les annonceurs des 18-49 ans, la série Modern Family a, par exemple, augmenté ses audiences de 30 % si l'on tient compte de toutes les rediffusions consommées à J+7 : de 7,1 millions, le nombre de téléspectateurs passe à 10,2 !
Pour le moment, ce sont les trois premiers jours (à compter de la première diffusion) qui importent le plus en termes de rentabilité pour les chaînes et les annonceurs car le système de mesure d'audience est principalement calculé sur ces trois jours. Ils sont, de toute façon, les plus significatifs en termes d'audience. Et la plupart des annonceurs s'en tiennent là, car au-delà, la « marchandise » qu'ils proposent pourrait ne plus être d'actualité. Néanmoins, annonceurs et sociétés de mesure d'audience s'intéressent de plus en plus à cette nouvelle forme de diffusion. D'après certaines études, les téléspectateurs apparaissent plus réceptifs aux messages distillés dans les images, du fait qu'ils ont délibérément choisi de se consacrer au visionnage de leur programme et à rien d'autre.

Un mode de consommation partiellement exploité par les diffuseurs

Aux Etats-unis, 43 % des foyers équipés de téléviseurs possèdent un magnétoscope numérique et la progression des ventes semble se stabiliser. Mais de nombreux canaux de rediffusion comme les plates-formes de catch-up des chaînes de télévision, ainsi que les flux en streaming sur Internet, ont également fait leur apparition. Ce qui vient gonfler les audiences de plusieurs millions de téléspectateurs pour certains programmes, mais rend dans le même temps leurs mesures très difficiles.


TF1 Replay, le site de catchup TV de la première chaîne française.

Enfin, hormis la surabondance de téléréalité qui a fini par lasser le public, les magnétoscopes numériques et autres sites de replay ont largement contribué à la revalorisation des séries. Ce mode de consommation, qui s'adapte à l'agenda parfois chargé du téléspectateur, suscite un véritable regain d'intérêt pour le genre : il permet en effet de suivre les douze ou vingt-quatre épisodes d'une saison dans son intégralité.

Le cas hexagonal

En France, il ne fait aucun doute que toutes les chaînes de télévision suivent de près le phénomène. TF1 nous a, par exemple, confirmé réaliser de nombreuses mesures sur les différentes plates-formes de diffusion que sont les box, les sites Web ou les applications pour tablettes ou smartphones. De son côté, Mediamétrie prend en compte, depuis un certain temps déjà, les audiences des vidéonautes et réalise des études pour le compte des diffuseurs sur ce nouveau média qu'est le Web. Pour le moment, les acteurs du secteur nous ont confié ne pas bénéficier de suffisamment d'instantanéité dans la réalisation des mesures : les outils ne sont pas aussi bien rôdés que ceux servant aux audiences télé en temps réel.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Résultats Municipales : comment les sites médias vont tenir la charge !
Aux Etats-Unis, l’audience Internet dépasse celle de la télvision
CCM-Benchmark talonne Facebook en audience sur le web français
La télé de rattrapage est aussi regardée sur tablette et smartphone
67,2 % des internautes ont profité de la télé de rattrapage en 2012
En faisant payer le Replay, Free met en colère France Télévision
Près de 41 % des Français sont connectés via leur mobile
Médiamétrie lance une nouvelle mesure d'audience du web
Apple-Samsung : des audiences en septembre et en décembre
Médiamétrie : plus de femmes et plus de jeunes surfent sur téléphone
Internet mobile : iPhone et iPad toujours en tête, mais Android progresse
Médiamétrie : l'actualité dope l'audience des sites web
Google a dépassé le milliard de visiteurs uniques en mai
M6 perd sa bataille judiciaire contre TV-Replay.fr [MAJ]
Numericable ajoute LCI à son portail de télévision de rattrapage
La télévision de rattrapage de Canal+ disponible sur les Bbox
La télévision de rattrapage est pour moitié constituée de JT
La TV à la demande placée sous surveillance
Le Freebox Player interdit d’accès sur TF1.fr et M6.fr ?