En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'iPad est une plaie en entreprise

laisser un avis
Qu’on ne s’y trompe pas. J’adore mon iPad. J’y règle mes problèmes professionnels avec une simple prise de contrôle à distance. Son autonomie exemplaire m’a fait oublier le PC portable dans les déplacements, les réunions ou la gestion des mails. A la maison, il sert de télévision, de kiosque à journaux et de télécommande.
Mais en en­treprise, c’est la ca­tas­trophe. Souvenez-­vous de ces ad­ministrateurs qui s’arrachaient les cheveux avec les jeux So­li­taire et Démineur dans Windows. Imaginez-les gérer Angry Birds, les séries télé et toutes les tentations de l’iTunes Store. On déploie des centaines d’iPad pour les commerciaux, on leur dé­veloppe des applications profession­nelles auprès de prestataires exté­rieurs, faute de compétences internes, et ils passent leur temps à soigner leur score sur Fruit Ninja ! Dif­ficile à avaler.
Il n’empêche, le prix canon de l’iPad fait réfléchir les entreprises habituées aux tablettes indus­trielles à plus de 1 000 euros. Mais l’économie réalisée vaut-elle quelques concessions ? Pas toujours : vous passez des mois à peaufiner un pilote avec l’iPad 1, et, quand vous êtes prêt au déploiement, l’iPad 2 débarque et votre modèle disparaît. Pire, les housses de pro­tection, les berceaux d’accueil, la taille même de l’appareil ont changé.
Bien sûr, il est possible de se constituer un stock de ma­tériel pour parer aux imprévus et d’interdire l’ac­cès à l’App Store. Mais le transfert de fichiers vers l’iPad reste un casse-tête si l’on veut éviter iTunes ou des outils grand ­public comme Dropbox. L’iPad est au final l’archétype du BYOD, cette belle idée consistant à utiliser des outils grand public per­son­nels pour des tâches professionnelles.
La ta­blette d’Apple doit son succès à toutes ces applis qui le transforment en un outil très personnel que l’on s’ap­pro­prie. Tout l’inverse d’un outil im­personnel d’entreprise com­me la voiture de service. Les PDG et les cadres supérieurs le savent. C’est pourquoi ils font pression pour se les faire payer par l’entreprise. Et tant pis si cela donne la migraine au service informatique.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
News Republic : 3 minutes pour découvrir l’essentiel de l’actualité.
Apple et la sécurité : une rentrée 2014 forte en actualité !
iOS 8 : les points clefs (vidéo)
01netTV raconte... l'iPad (vidéo)
Lookout lève 150 millions de dollars pour s’attaquer aux grandes entreprises
Les fabricants de tablettes comptent sur le filon du marché des entreprises et des pays émergents
Résultats Q3 : Apple reste en ligne avec ses prévisions
Apple et IBM nouent une alliance historique
JTech 191 : Google I/O, montre Withings, Samsung Galaxy Tab S et photophones (vidéo)
BYOD 2014 : quelles avancées après 4 ans de buzz ?
Apple vend toujours plus d'iPhone... mais moins d'iPad (vidéo)
01LIVE HEBDO #14 : ventes Apple, arnaques sur le Web, NetMundial, stylo 3D, Leica T (vidéo)
Apple pourrait lancer un MacBook Air Retina et un iPad 12’’ au second semestre
Apple tue l’iPad 2 et relance l’iPad 4 Retina, avant l’arrivée de l’iPad Pro ?
Systèmes d’information, les utilisateurs prennent le pouvoir
A Barcelone, les fabricants s’évertuent à gérer le casse-tête du Byod
Apple : les iPad pourraient être mis à jour au compte-goutte en 2014
Seuls 18 % des employés estiment avoir les bons outils collaboratifs
CES 2014 : Haier officialise la sortie de son « iPad Killer »… entre autres
La France, championne européenne du BYOD