En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’Etat doit 24 millions d’euros à Microsoft

laisser un avis
Selon L'Express, le tribunal administratif de Versailles a annulé les 20 millions d’euros de redressement fiscal payé par Microsoft concernant les années 1999 à 2001, mais a aussi condamné l’Etat à verser 4 millions d’intérêts au géant du logiciel. L’objet du redressement venait du fait que Microsoft France ne touchait qu’une commission sur les ventes réalisées en France, l’argent allant principalement à Microsoft Irlande.
Deux autres contrôles fiscaux sont en cours, l’un portant sur les années 2002-2004, l’autre sur les années 2007-2009. Rien ne dit que l’Etat réussira là où il a échoué une première fois.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Best Of 2014 : revivez le Mobile World Congress (vidéo du jour)
Test du Microsoft Nokia Lumia 830 : un beau milieu de gamme (vidéo)
Paris Games Week : les tendances 2014 du jeu vidéo (vidéo Grand Talk)
Mac OS contre Windows : le fight ! (vidéo)
Satya Nadella a touché 84,3 millions de dollars cette année
01LIVE HEBDO #29 : Orange, Windows 10 et une farandole de smartphones (vidéo replay)
Windows 10 : quoi de neuf ? (vidéo)
Windows 9 en approche (vidéo du jour)
Cegid diffuse Office 365 auprès de ses clients PME
Microsoft : pas de plan social en France
Exclu : la tablette Microsoft Surface Pro 3 est arrivée au labo 01net (vidéo)
Les bénéfices de Microsoft plombés par l'acquisition de Nokia
Licenciements de Microsoft, coup dur pour la Finlande
Microsoft supprime 18 000 emplois dans le monde
Que cache la restructuration massive de Microsoft ? (vidéo du jour, #01Live)
La télédéclaration des revenus a séduit 37% des foyers fiscaux français en 2013
CICE : le gouvernement ouvre un site d'information destiné aux patrons
CICE : le gouvernement ouvre un site d'information destiné aux patrons
Télédéclarer coûte 900 euros en logiciels aux entreprises
Amazon ne veut toujours pas payer les 250 millions de dollars au fisc français