En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un marché dynamique malgré la crise

laisser un avis
Le déploiement des progiciels de recrutement presque exclusivement distribués en mode Saas a fortement progressé ces deux dernières années : tel est le principal enseignement de la quatrième édition du benchmark SIRH Danae, réalisé en 2011 auprès de 74 entreprises françaises employant en moyenne 4 000 collaborateurs. Leur taux d’équipement s’élève à 68 %, contre 52 % en 2009. Le secteur d’activité est un facteur déterminant. Selon une autre étude, réalisée par l’Apec et le Centre d’études de l’emploi, qui remonte à janvier 2011, ce sont les entreprises informatiques qui sont les plus équipées (58 %), suivies de près par celles de l’ingénierie et de la recherche et développement (54 %).
Autre point clé : le taux d’utilisation de ces outils varie en fonction du poste à pourvoir. Il est de 79 % pour l’embauche des cadres en informatique, ce qui peut s’expliquer par la proximité de la profession avec internet. En général, ces solutions permettent aux entreprises de standardiser leur recrutement et de gérer plus facilement des gros volumes de candidatures.

Crise : pas d'affolement

Face à la conjoncture, les grands comptes vont-ils freiner, voire stopper leurs projets d’équipement ? Probablement pas. Pour Gérard Pietrement, consultant associé chez Danae (conseil en SIRH), les périodes de tension ont deux effets. « Elles peuvent inciter les entreprises à ne pas s’équiper parce qu’elles ne recrutent pas. Mais elles les amènent aussi à réduire leurs effectifs RH et leur budget. Du coup, l’outil permet de compenser la baisse du nombre de recruteurs. » De son côté, Eric Gellé, directeur général de Lumesse (e-recrutement et gestion de talents) pour la France, ne constate – pour l’heure – aucun affolement chez ses clients, contrairement à ce qui s'est passé en 2008-2009. Pour lui, en temps de crise, ces outils servent aussi à gérer la mobilité interne et à détecter des opportunités pour les collaborateurs, plus frileux lorsque la conjoncture se détériore.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
TalentSoft rachète PeopleXS, un éditeur de solutions de recrutement en mode SaaS
Gap recrute sur Facebook
Facebook propose de centraliser les offres d’emploi des PME
Un SIRH pour quoi faire ?
Trois salons pour les RH
Un livre blanc sur les serious games dans le recrutement
Les SIRH bouleversent les habitudes des PME
OVH recrutera 150 collaborateurs au premier semestre 2014
Cinq conseils pour recruter un informaticien
Le centre de recherche du Cern recrute par webcams interposées
Solutions RH : partenariat entre TalentSoft et CrossKnowledge
Jean Focheux (Roche) met l'informatique au service des ressources humaines
Pour tester ses futures recrues, Accenture mise sur un serious game
Un hashtag pour mieux se faire recruter
AXA recrute des consultants et des chefs de projet SI
En plus du speed recruiting, les Open du Web organisent des conférences
Sigma-RH met la géolocalisation au service des RH
Les spécialistes des données ont leur salon de recrutement
Un chômage en hausse, des PME qui veulent recruter : le paradoxe à la française
8 % des ingénieurs de l’informatique craignent pour leur emploi, 20 % dans les télécoms