En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Open data : les bénéfices ne sont pas là où on les attend

Selon un récent ouvrage d’un responsable de la Cantine numérique rennaise, les retombées économiques de l’open data ne sont pas à chercher dans la vente d’applications mais dans nombre de gains indirects.

laisser un avis
Comment mesurer les retombées économiques de l’open data ? La question est sensible, rarement abordée et souvent contestée. On lira donc avec intérêt le récent ouvrage de Simon Chignard, vice-président de la Cantine numérique rennaise qui, pour rappel, a été partie prenante dans le premier chantier municipal en France d’ouverture des données publiques. La thèse du livre : les bénéfices de l’open data ne sont pas là où on les attend communément. En l’occurrence pas, ou peu, au niveau du marché des applications.

Une matière première de choix pour l’entreprise

agrandir la photo
« Ce serait trompeur de limiter ces bénéfices à la somme des revenus générés par les applications destinées à représenter et à mettre en forme les données de l’open data », avance Simon Chignard. Principale raison évoquée : la moyenne des ventes ne reflètent pas la réalité. Car seules quelques applications remportent le jackpot, les autres ramassant les miettes. « Il est très dur de rentabiliser des applications mobiles. Je l’ai constaté à Rennes, et partout ailleurs », poursuit-il.
Mais qu’on se rassure, l’ouvrage dresse d’autres pistes de gains, trop souvent ignorées. Il souligne, en particulier, les cas où les données publiques deviennent une matière première précieuse pour orienter la stratégie commerciale ou marketing des entreprises. « Ici, l’exploitation des gisements publics ne se traduit pas nécessairement par une application. Je pense, par exemple, au promoteur immobilier qui s’appuie sur les données de transport pour savoir où et comment investir » explique Simon Chignard. Selon lui, de très nombreux jeux de données techniques sont ainsi téléchargés sans que l’on sache exactement comment ils sont exploités par les entreprises.

Des gains indirects mais bien réels

agrandir la photo
Bien que peu mis en avant, le marché de l’enrichissement, du croisement et de la médiation de données constitue une autre source solide de retombées économiques. Notons au passage que bien des projets prometteurs participant au concours des Dataconnexions (organisé par Etalab) appartiennent à cette catégorie.
Viennent ensuite les gains indirects. Comme ceux récoltés par les administrations elles-mêmes, détaille le livre. « Lorsqu’un département d’une mairie expose ses données selon des interfaces normalisées, les autres départements en profitent toujours. Ils sont parmi les principaux consommateurs. » En ce sens l’open data participe à la modernisation de l’Administration.  
Enfin, ce sont les développeurs eux-mêmes qui récoltent les fruits de cette ouverture des données. Certes pas d’un point de vue financier, on l’a vu. « En revanche, ils tirent une reconnaissance et une visibilité de leur travail et de leurs applications. Au point que certains sont embauchés ou promus au sein de leur entreprise. Finalement ces développeurs sont animés par les mêmes motivations que ceux des communautés open source»
On l’a compris : les retombées de l’open data existent bel et bien mais sont largement diffuses et, par conséquent, très complexes à mesurer.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Open data : la France change de tempo
Grand Paris Express, le premier métro 100 % open data
L’open data pourrait enterrer la hache de guerre entre taxis et VTC
La protection de la vie privée s'immisce dans le débat sur l’open data
Open data : libérer les données, mais pour quoi faire ?
01 replay : Les enjeux de la Conférence de Paris sur l'open data
Marylise Lebranchu : « L’Open Data est une opportunité unique »
Open data : Bpifrance, première banque française à ouvrir ses données
Municipales : NKM veut faire de Paris la capitale de l'open et du big data
Pôle emploi fait sa révolution numérique
Données publiques : le portail gouvernemental fait sa mue
Libérer (enfin) les données publiques et faciliter leur réutilisation
Open data : un guide pratique pour tous les ministres
Les ministères priés par Matignon d'ouvrir leurs données publiques
Capgemini réalise une application mobile pour le transport intermodal du Grand Nancy
Bruxelles entend faciliter l’ouverture des données publiques
Open data : Strasbourg met en ligne 64 bases de données d'intérêt local
Fiscalité : la taxe de séjour sera instaurée pour les sites type Airbnb
Lenovo, EMC, Publicis, Yelp... Les rachats IT de la semaine
Mathieu Weill (Afnic) : «Nous restons préoccupés par les dysfonctionnements de l'Icann»