En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Avec Mixcommerce, La Poste développe sa stratégie e-commerce

Le groupe La Poste vient de mettre la main sur Mixcommerce. Ce prestataire qui gère la boutique en ligne d’une quinzaine de grandes marques françaises, va venir renforcer l’offre e-commerce du groupe.

laisser un avis
Celio, l'une des boutiques gérée par Mixcommerce.
agrandir la photo
Celio, Aigle, Kookai, New Man, De Fursac out encore Le Tanneur et Rip Curl… Toutes ces marques renommées s’appuient en fait sur un prestataire, Mixcommerce, pour gérer leur boutique en ligne. C’est ce prestataire qui assure la présence en ligne, s'occupant du développement du site, de son hébergement, mais aussi du marketing et, pour certains, de la logistique du site. C’est ce que l’on nomme aujourd’hui la délégation e-commerce. « La volonté du groupe La Poste est d’être présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l'e-commerce, résume Jean-Louis Carrasco, directeur de l’activité e-commerce du groupe La Poste. Et cette offre de délégation est l’une des briques qui vient compléter notre offre. » Elle vient notamment relayer l’offre Box e-commerce, lancée en 2010, qui vise essentiellement les PME, « en nécessitant un faible investissement et dans une logique Do it Yourself. Mixcommerce vient compléter l’offre par le haut. »

Objectif : couvrir l'intégralité de la chaîne e-commerce

L’offre du groupe La Poste se compose donc des service Box e-commerce et Mixcommerce pour la boutique en ligne, mais l'activité du groupe en ce domaine inclut bien d'autres volets. Ainsi, pour le paiement en ligne, La Poste propose Scellius, notamment présent sur Voyages-sncf.com. Concernant le web marketing, il propose un expert du marketing direct, Mediapost. Enfin, sur le volet logistique, tout le monde connaît les services Chronopost et Colissimo, très présents chez les cybermarchands, mais aussi sur le segment C2C (les expéditions pour Priceminister ou eBay, par exemple). Il faut enfin y ajouter les services logistiques de Neolog. Ce prestataire gère les stocks, assure les préparations de commandes, s'occupe des retours pour les cybermarchands. Neolog assure déjà ce service pour les marchands de Box e-commerce.

Jean-Louis Carrasco, directeur de l'activité e-commerce du groupe La Poste

agrandir la photo

« Notre but est de démocratiser l'e-commerce en France. Nous avons passé la barre des 100 000 commerçants en ligne, mais le taux d'équipement des entreprises françaises, que nous avons évalué à 9 % dans notre dernier baromètre, est encore en deçà de ce que nous observons chez nos grands voisins européens. Nous voulons être un partenaire incontournable du secteur et nous poursuivrons notre stratégies d'acquisition pour atteindre cet objectif. Nous voulons faire bénéficier le groupe des compétences de Mixcommerce et, inversement, faire bénéficier Mixcommerce des compétences du groupe. Ainsi, nous assurons entre 65 et 70 % de l’ensemble des livraisons de la vente à distance en France. Mixcommerce pourra compter sur cette puissance ainsi que sur nos filiales à l’étranger, ainsi que nos partenaires internationaux. »

envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La Poste refond son site et ses applis mobiles
Cdiscount part à la conquête du marché belge
La Poste organise un brainstorming géant
Watsize trouve des vêtements à votre taille
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Ingenico se prépare à racheter GlobalCollect pour 820 millions d'euros
Apprenez à cerner ces cinq profils de cyberconsommateurs
La Poste lance un accélérateur de startups
L’e-commerce emploiera près de 100 000 personnes en France d’ici la fin de l’année
E-commerce : les ventes ont progressé de 11% au 1er trimestre
Nathalie Andrieux (La Poste) : «Le numérique, un défi culturel »
Affaire Leboncoin : de la liberté d’insérer un lien hypertexte
Voyages-SNCF vend un billet de train sur mobile toutes les 3 secondes
Casino veut coter ses activités e-commerce au Nasdaq
Amazon aurait pris une participation de 25 % dans Colis Privé
iBeacon : Attention de ne pas laisser le loup entrer dans la bergerie !
Loi Hamon : dix mesures pour mettre votre site marchand en conformité
Hiroshi Mikitani (Rakuten) : « Viber va devenir une porte d’entrée de l’e-commerce »
Un nouveau fichier informatique pour lutter contre la contrefaçon
Carte bancaire et paiement en ligne : les nouvelles recommandations de la Cnil