En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

NTT ouvre un troisième site d'hébergement en Ile-de-France

L'opérateur japonais étoffe sa capacité d'hébergement informatique avec un troisième site, excentré au sud de Paris.

laisser un avis
NTT dispose d'une dizaine de datacenters en Europe de l'Ouest
agrandir la photo
NTT renforce sa capacité d'hébergement informatique en ouvrant un troisième site francilien. Il profite du campus construit par Data IV (détenu par le fonds d'invertissement Colony Capital) à Marcoussis (Essonne). Ce site de 120 hectares de réserve foncière offre, au sud de la région parisienne, plusieurs salles privatives indépendantes sécurisées et climatisées, hébergées dans cinq bâtiments (sur les 20 prévus à moyen terme). Cette troisième salle blanche vient s'ajouter aux deux autres déjà disponibles à Paris et à Saint-Denis. Pour NTT, sa localisation éloignée par rapport à ces deux dernières salles permet à l'opérateur japonais de proposer à sa clientèle entreprises la mise en place de plan de continuité ou de reprise d'activité entre des sites suffisamment distants l'un de l'autre en Ile-de-France.

Rassurer la clientèle soucieuse d'héberger ses données en France

Selon l'hébergeur, ces dispositions auraient permis d'installer plusieurs clients NTT dans le nouveau site, plus excentré. Cette nouvelle implantation vise à séduire aussi une clientèle tentée par les services cloud, mais soucieuse de maîtriser la localisation de ses données en France lorsqu'elle traite avec un prestataire d'origine étrangère. «  Il est particulièrement important de pouvoir répondre aux clients qui souhaitent héberger leurs données en France, même si NTT possède des datacenters partout dans le monde et qu’il n’est pas difficile de dupliquer à Londres une plate-forme parisienne », souligne Jérôme Totel, directeur technique de NTT Communications.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Econocom rachète l’hébergeur français ASP Serveur
Pannes en série pour Microsoft Azure
Bull attend son rachat par Atos avec sérénité
Les bénéfices de Microsoft plombés par l'acquisition de Nokia
Résultats : IBM négocie bien le virage du cloud
Résultats : SAP accélère sa transition vers le cloud
Une crise qui en cache une autre
Atos remporte le contrat d’infogérance globale de RTE
Réussir la mise en application du plan cloud
L’entreprise, invitée surprise de la conférence Google I/O
Les dix propositions du plan cloud de Thierry Breton et Octave Klaba
Etes-vous prêt pour le S.M.A.C. ?
Microsoft rachète GreenButton, un spécialiste de l’infrastructure cloud
Cisco investira un milliard de dollars dans le cloud d’ici deux ans
Steria rachète Beamap, une société de conseil en cloud
PlayStation Now : Sony pourrait proposer la location de jeux dans le cloud
Cloudwatt cible les PME avec une offre de cloud hybride
Des résultats encourageants pour GFI Informatique
France IT lance un label cloud pour mieux identifier les offres pérennes