En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Agence nationale des fréquences dédouane Free Mobile

L'agence des fréquences ne trouve rien à redire à la couverture du réseau de Free Mobile et explique pourquoi l'itinérance favorise le réseau d'Orange.

laisser un avis
agrandir la photo
Contre toute attente, le rapport demandé par le ministre Eric Besson à l'Agence nationale des fréquences (ANFR) sur la couverture effective du réseau 3G de Free Mobile, valide globalement les choix effectués par l'opérateur alternatif. Celui-ci avait pourtant été soupconné par ses concurrents d'avoir surestimé son taux de converture nationale en propre, prétendument de plus de 25 % de la population. Mais ce document de 41 pages, rendu public sur le site de l'agence, précise que, suite au contrôle des 979 stations déclarées mises en service par Free Mobile, 781 ont fourni un service de voix et de données. Ce qui corrobore les chiffres fournis à l'Arcep, lesquels faisaient état de 735 stations opérationnelles. Tout en constatant que Free Mobile a implanté de manière espacée ses stations, l'agence a mis en œuvre ses propres logiciels de simulation de propagation des ondes, conduisant à une évaluation du potentiel de couverture en propre du réseau de Free Mobile à 30 % de la population française.
En outre, toujours selon ce rapport, l'opérateur se serait pas en retard : « Avec 1 770 projets de stations déclarés deux années après avoir entamé la construction de son réseau, Free Mobile se situe donc dans cette moyenne de déploiement des réseaux...(...)... Ce niveau d’avancement de la construction du réseau apparaît comparable à ce qui avait été réalisé par les trois opérateurs concurrents au début effectif de leur déploiement. »

Le problème n'est pas le réseau Free mais la plus forte densité du réseau Orange

Si la couverture du réseau atteint 40 %, le modèle indique que les mobiles de ces usagers solliciteront ce réseau pendant environ 15 % du temps.
agrandir la photo
Les techniciens de l'agence ont également cherché à comprendre comment fonctionnait l'itinérance entre le réseau de Free Mobile et celui d'Orange. On rappelle que même ce dernier avait été surpris par l'utilisation importante de ses réseaux 2G et 3G par les abonnés de l'opérateur alternatif. Les mesures effectuées par l'ANFR font état d'une proportion d'un tiers des stations, sur lesquelles le terminal ne s’était pas connecté spontanément. Le rapport explique ce phénomène par la densité forte du réseau d'Orange, qui provoque une dissymétrie dans le fonctionnement du mobile. « Lorsque le mobile perd la couverture Free Mobile, il passe instantanément sur le réseau d’Orange ; lorsqu’il est passé en itinérance, il lui faut recourir à un test, dont la fréquence se compte en dizaines de minutes, pour retourner vers la couverture Free Mobile, sous réserve qu’elle soit disponible à cet endroit et à cet instant. »
Pour le rapport, en l'état actuel de la topologie et de la couverture propre de Free Mobile, le taux d'usage du réseau 3G de Free Mobile est inférieur aux 30 % du taux de couverture. Seule une progression importante de sa couverture actuelle ou une densification des zones privilégiées par ses abonnés, permettrait à l'opérateur alternatif de capter la plus grande partie du trafic 3G de ses abonnés. « Cet effet favorable se produit, selon ces modèles simplifiés, lorsque le taux de couverture des zones d’études s’approche de 80 % », conclut le rapport.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Pourquoi Montebourg veut-il stopper la guerre des prix dans le mobile ?
Orange : Stéphane Richard défend son bilan
Fragilisé, Stéphane Richard devrait malgré tout rester à la tête d'Orange
Orange accueille mille jeunes en alternance pour déployer la fibre et la 4G
Grand Talk : en direct du MWC de Barcelone
Moocs: Orange vise les entreprises avec sa plate-forme de cours en ligne
Mobile: Orange va tester la 4G à 300 MBits/s sur de nouvelles fréquences
Orange lance le paiement mobile avec Visa, à Caen et Strasbourg
Orange met l’accent sur l’e-learning pour former ses salariés
Stéphane Richard : « Orange a subi une intrusion massive aux conséquences limitées »
JTech 171 : le Bloc d’Orange, la tablette 4K de Panasonic, la Box Wiser et une voiture volante
Orange est à "Bloc" avec son projecteur connecté
Piratage Orange: la DCRI saisie de l'enquête (MAJ)
Facebook fait des étincelles dans la publicité sur mobiles
Mobile: Orange renouvelle son contrat avec TDF pour héberger ses antennes
Vivek Badrinath quitte Orange pour diriger la stratégie numérique d'Accor
Roaming en Europe: Orange réplique à Bouygues Telecom et à Free
Orange soutient et accompagne sept start-up californiennes
Arnaud Montebourg veut calmer les ardeurs de Free
En 2014, les consommateurs demandent de l’omnicanal !