En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les entreprises brésiliennes face à l’enjeu environnemental

Le niveau de vie de la population brésilienne s’accroît et l’émergence d’une classe moyenne avide de consommation va poser des problèmes environnementaux aigus au Brésil.

laisser un avis
De par le rôle de la forêt amazonienne dans l’écosystème mondial, le Brésil est au cœur de la problématique environnementale de la planète. L’essentiel de l’empreinte CO2 du pays est dû à la déforestation. Le gouvernement fédéral se montre encore laxiste dans ses mesures de protection de la forêt primaire. La solution semble pour l’heure dans les mains des consommateurs, et plus particulièrement des Européens, comme le souligne Mario Monzoni, coordinateur du centre d'études en développement durable du FGV (Fundação Getulio Vargas), la plus prestigieuse Business School brésilienne : « Cette lutte conte la déforestation commence à se mettre en place. Les industriels du secteur ont notamment peur des barrières à l’exportation que les Européens pourraient mettre en place. La pression des consommateurs européens est forte, ce qui pourrait faire évoluer les choses. »
Mario Monzoni, coordinateur du centre d'étude en développement durable du FGV.
agrandir la photo
Pour les entreprises, cette problématique environnementale reste encore du domaine du volontariat : pas de marché du carbone pour les industriels, et une réglementation qui reste pour l’instant plutôt souple avec les pollueurs. En outre, le pays bénéficie de ressources hydro-électriques considérables : 80 % de son électricité est produite de cette manière, ce qui permet aux entreprises du pays d’afficher des performances honorables en termes d’empreinte environnementale sans avoir à faire beaucoup d’efforts. Ceci dit, le tri sélectif est généralisé dans les grandes villes et quelques entreprises, soucieuses de leur image, commencent à mettre en place des stratégies plus ambitieuses concernant la réduction de leur poids sur l’environnement.

Un rôle moteur tenu par quelques entreprises

Un supermarché Pao de Acucar, au coeur de Sao Paulo.
agrandir la photo
Ainsi, Pao de Acucar, géant de la distribution au Brésil avec 1 800 points de vente dans 19 Etats, a lancé de multiples initiatives pour réduire son empreinte environnementale, mais aussi pour aider la population brésilienne à en comprendre les enjeux. L’enseigne commence à créer des magasins « verts ». Sur les 35 déjà bâtis, cinq ont déjà été certifiés. Le distributeur met aussi en place des points de collecte de déchets pour recyclage, et en a déjà créé 220 dans le pays : « Le Brésil s’est doté d’une politique de traitement des déchets, elle entrera en vigueur en 2014, mais nous sommes déjà en train de l’implémenter, explique Hugo Bethlem, vice-président du groupe Pao de Acucar. Nos magasins green nous coûtent 10 % de plus à la construction, mais permettent des économies de l’offre de 30 % sur l’eau consommée et de 27 % sur l’énergie. Le retour sur investissement est évident ! »

Pao de Acucar, premier à exploiter la plate-forme cloud SAP

Hugo Bethlem, vice-président de Pao de Acucar développe la stratégie environnementale du distributeur.
agrandir la photo
En outre, le distributeur est la première entreprise à avoir déployé SAP BusinessObjects Sustainability Performance Management dans toute l’Amérique latine. Cette plate-forme cloud lui a permi de mettre en place ses indicateurs environnementaux clés : « Nous avons lancé le projet en janvier dernier, et dès le mois de mars, nous avons obtenu nos premiers indicateurs. L’idée est simple : nous ne deviendrons meilleur que si nous sommes capables de mesurer notre performance, c’est la raison pour laquelle nous avions besoin de cet outil. Maintenant que nous disposons de cette base de travail, nous allons travailler sur les objectifs à fixer pour l’entreprise. » A partir de ce mois-ci, et tous les deux mois, un comité développement durable va se réunir pour étudier les indicateurs et définir les actions à mener pour améliorer la performance de l’entreprise.
Si le responsable donne peu de détails sur les données collectées, il précise : « Nous avons distingué les émissions nécessaires, celles émises par nos camions de livraison par exemple, de celles qui sont volontaires, les voyages d’affaire par exemple. » Si les recettes pour optimiser ces derniers sont connues, via le vidéoconférencing par exemple, améliorer la chaîne logistique de Pao de Acucar relève du défi, vue la taille du pays et l’état de ses infrastructures. Toutes les livraisons sont effectuées par la route. Le distributeur, qui ne possède aucun camion de livraison en propre, passe par 202 fournisseurs detransport pour desservir ses points de vente : 1 350 camions sont dédiés aux enseignes du groupe et, chaque année, ces camions effectuent 1,3 million de livraison et parcourent 41 millions de kilomètres. Une véritable gageure sur le plan écologique !
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
SAP : le cloud ralentit ses objectifs de rentabilité
Avec un chiffre d’affaires 2013 en hausse, SAP estime avoir réussi le passage au cloud
SAP chausse les Google Glass
Cloud hybride, gare à la récupération !
Résultats : SAP accélère sa transition vers le cloud
Coupe du monde : l'Allemagne avait un douzième homme... le big data
La high tech, un renfort de poids pour les équipes de football
Infosys place l’ancien CTO de SAP à sa tête
Quelle télé choisir pour la coupe du monde 2014 ? (vidéo du jour)
Phone Apps 55 : Ne ratez aucune info de la Coupe du Monde de Football 2014
Le cloud français crève un nouveau plafond
SAP affirme ne pas envisager de "licenciements de masse"
Promoteur de Hana, Vishal Sikka quitte SAP
Quel avenir pour les ERP ?
La guerre des prix entre Google et Amazon sur les offres cloud s’intensifie
Le futur PDG de SAP donne sa vision du cloud
Cloud computing : l’histoire de l’énergie informatique ne fait que commencer
Ce que vous devez savoir avant de signer avec SAP
La course aux soldes en ligne s'exporte au Brésil