En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Gustavo Loyola : «Le Brésil doit se positionner sur la création de logiciel»

Quel rôle vont jouer les nouvelles technologies dans le développement du Brésil ? Entretien avec Gustavo Loyola, économiste et ancien président de la banque centrale brésilienne.

laisser un avis
01netEntreprises : quels sont les atouts et les faiblesses de l’économie brésilienne aujourd’hui ?
Gustavo Loyola : Le Brésil reste un pays très inégalitaire, même si depuis 1994 il y a une amélioration de la redistribution des richesses dans le pays. Depuis 1998, nous avons un salaire minimum et le secteur informel [travail non déclaré – NDLR] diminue, ce qui permet l’émergence d’une classe moyenne. Notre principal challenge aujourd’hui, c’est de relever notre très faible niveau d’épargne, inférieur à 20 %, pour permettre au pays d’investir dans des infrastructures.
Economiste, Gustavo Loyola fut président de la banque centrale du Brésil de 1992 à 1993 puis de 1995 à 1997.
agrandir la photo
Le taux de croissance du Brésil reste inférieur à celui de l’Asie. Le Brésil peut-il rivaliser avec la Chine ?
GL : Le Brésil a connu une phase de forte croissance dans les années 70 avec des taux tout à fait comparables à ceux de la Chine d’aujourd’hui. A l’époque, de 3 à 4 % de notre PNB était investi dans les infrastructures. Aujourd’hui, ce taux a chuté à 1 %. Nous devons remonter au niveaux précédents, car nous devons attirer les investissements privés.
 
Le Brésil saura-t-il tirer parti des grands événements sportifs à venir pour rénover ses infrastructures défaillantes ?
agrandir la photo
Quel va être le rôle de la Coupe du monde de football de 2014 et des Jeux olympiques de Rio, en 2016, dans cette amélioration des infrastructures du pays  ?
GL : Ces événements sont une bonne opportunité pour le Brésil, mais tout va dépendre de la façon dont nous allons nous organiser. Il ne s’agit pas seulement de bâtir des stades, mais aussi d'améliorer nos infrastructures, de devenir un point d’attraction pour les investisseurs et le tourisme. Les jeux de Rio, du fait d’une plus grande concentration des investissements sur une zone géographique restreinte, seront certainement très profitables pour la région sur le long terme, notamment pour le tourisme.
Pose d'une fibre optique entre la République coopérative du Guyana et le Brésil.
agrandir la photo
Face à la concurrence de la Chine et de l’Inde, le Brésil peut-il devenir un acteur majeur sur le marché mondial IT ?
GL : Le Brésil dispose déjà d’une industrie IT, mais celle-ci pourrait être plus importante. Face aux autres BRIC (Brésil-Russie-Inde-Chine), nous avons un coût de main-d’œuvre relativement important. Le Brésil est un pays cher. De ce fait, nous ne pouvons pas concurrencer la Chine sur la production d’équipements électroniques. De même, l’Inde bénéficie à plein de la diffusion de la langue anglaise dans sa population. Dans le domaine de l’outsourcing de services IT pour les Etats-Unis, nous ne pouvons rivaliser. En résumé, le Brésil ne peut être en concurrence avec ces pays dans des tâches intensives en termes de consommation de main-d’œuvre.
Sur quel secteur le Brésil peut-il donc tirer son épingle du jeu ?
Nous avons des talents dans le secteur de la création de logiciel. Particulièrement pour le design, qui est créneau sur lequel nous devons nous positionner. Nous savons être créatifs dans ce domaine, nous avons de l’intelligence ici et nous devons accroître nos capacités dans ce secteur.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Quelle télé choisir pour la coupe du monde 2014 ? (vidéo du jour)
Phone Apps 55 : Ne ratez aucune info de la Coupe du Monde de Football 2014
La course aux soldes en ligne s'exporte au Brésil
Twitter et Facebook, les nouvelles icônes de la révolte des favelas
Grandir à l'international : quelques pistes pour conquérir l'Eldorado
Apple récupère le droit d’utiliser le nom iPhone au Brésil
PRISM : Les Etats-Unis ont espionné les appels et mails des Brésiliens
Le Brésil veut attirer les start up dans son "Amazon Valley"
L'Inde part à la conquête de l'Afrique. Saurons-nous conquérir l'Inde ?
Oui, la Russie est toujours une grande puissance du high-tech
Un ouvrage de référence sur l’innovation frugale bientôt traduit en français
Apple va perdre son combat pour la marque iPhone au Brésil
Au Brésil, une société vend ses iPhone sous Android…
La Taxe Google s’exporte au Brésil
Au Brésil, la presse ne veut plus être référencée par Google
Brésil, des millions de modems piratés pour se payer des prostituées
Le président de Google Brésil arrêté pour une vidéo sur YouTube
Brésil : le nombre d'internautes a augmenté de 14,7% en deux ans
Dossier spécial : l'IT au Brésil
Le cloud computing trouvera-t-il son eldorado en Amérique latine ?