En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour Forbes, Steve Ballmer est le numéro 1 des PDG à licencier

Un article, paru sur le site Web de Forbes, dresse la liste de cinq PDG d'entreprises américaines qui mériteraient d'être licenciés. Steve Ballmer s'y classe premier.

laisser un avis
« Oops ! Cinq PDG qui devraient déjà avoir été virés ». C’est le titre d’une chronique publiée sur le site du journal américain Forbes. Parmi ces cinq PDG, celui de Walmart ou encore de Cisco, qui n’a pas su anticiper et suivre l’évolution du marché vers plus de cloud et de mobile. Mais le plus remarquable des « nominés » est bien le premier du classement. Il s’agit de Steve Ballmer, successeur de Bill Gates à la tête de Microsoft depuis 2000. Douze années au cours desquelles Microsoft a été malmené, menacé et a considérablement perdu de son mordant.
L’article dresse ainsi un tableau très noir de l’ère Ballmer : « Non seulement il a, sans concertation, éloigné Microsoft de certains des marchés high-tech les plus lucratifs et à la croissance la plus rapide (musique mobile, smartphones et tablettes) mais il a, ce faisant, sacrifié la croissance et les profits, non seulement de sa société mais également d’un écosystème d’entreprises, comme Dell, Hewlett Packard et même Nokia ».


Cours de l'action Microsoft de 2000 à 2012, tel qu'affiché sur Yahoo! Finances.

Et l’article de prendre l’exemple « douloureux » de la courbe de valeur de l’action Microsoft. Elle était à environ 60 $ en 2000 au moment de sa prise de pouvoir. Elle a chuté à 20 $ en 2002 et n’a que très rarement atteint de nouveau les 30 $. Même s’il arrive encore assez souvent que l’action Microsoft se retrouve en tête du Dow Jones, comme cela a été le cas lors de la publication des derniers résultats financiers de l’entreprise. Une baisse qui s’explique selon le chroniqueur par des errements stratégiques et le lancement de produits mal finis et de logiciels si peu fonctionnels que les utilisateurs ont préféré ne pas l’adopter.
« Le Microsoft d’aujourd’hui, après avoir abandonné Zune, abandonné sa tablette, abandonné Windows CE et les autres produits mobiles, est toujours la société que Steve Ballmer a prise en main il y a dix ans. Microsoft est une société PC-centrique, alors que la demande glisse des PC vers les mobiles », reproche le chroniqueur.
Ce dernier enchaîne alors sur les départs, cette année, de nombreux PDG de sociétés en vue : RIM, Best Buy, etc. et d’indiquer que si rien n’est fait, Microsoft pourrait bien se retrouver dans une situation similaire. Et de conclure : « avec un peu de chance, le board va commencer à prêter plus attention à tout cela et prendre des décisions avant que la situation n’empire »…

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Pour Forbes, Steve Ballmer est le numéro 1 des PDG à licencier
Enregistrement : la tentative de phishing Microsoft finit en insultes
Arrêt de Windows XP : nos conseils pour survivre (vidéo)
Fin du support de XP : la Saint Hacker tombera-t-elle un 8 avril ?
Build 2014 : Windows part à l’assaut des objets connectés
Office sur iPad : premier contact en images
DirectX 12, Microsoft promet des jeux mieux optimisés sur PC, smartphone et Xbox One
Ventes de PS4 et Xbox One, la console de Microsoft rattrape presque son retard
Microsoft confirme un nouvel Office pour Mac cette année
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Microsoft pourrait bientôt pousser son Xbox Live sur iOS et Android
Cortana, le futur assistant de Windows Phone, se montre en vidéo
PlayStation 4 : Sony écoule plus de 6 millions de consoles dans le monde
Microsoft : Cortana, le nouvel assistant personnel de Windows Phone, se précise
Microsoft : deux dirigeants sur le départ, un ex-conseiller des Clinton promu
01 Replay : Les nouveaux métiers des applications mobiles
JTECH 173 : voiture connectée, Intel Edison, le futur de Windows 8
Microsoft : Cortana, le concurrent de Siri, sera intégré à Windows Phone 8.1
Microsoft ajoute la veille des réseaux sociaux à Dynamics CRM