En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

SSII : des performances rassurantes chez les grands acteurs

Les résultats du premier trimestre chez les ténors restent globalement rassurants. Mais leur activité dans l'Hexagone est souvent en demi-teinte.

laisser un avis
Les deux semaines écoulées ont été l’occasion de la publication des résultats du premier trimestre des principales sociétés de services. Passage en revue des principaux acteurs.
agrandir la photo

Capgemini : des résultats supérieurs aux attentes

Capgemini a publié des résultats supérieurs aux attentes avec un chiffre d’affaires en progression de 4,3 % à 2,56 milliards d’euros sur la période. Cette bonne performance est à mettre à l’actif de l’Amérique du Nord, où la SSII réalise 13 % de croissance. En revanche, dans l’Hexagone, elle reste à la peine avec un timide 1 %. Au chapitre des bonnes nouvelles, l’activité d’intégration de systèmes reste solide (+6,6 %), une prestation pourtant très sensible aux cycles économiques. Petit bémol : Capgemini fait état d’une baisse des commandes par rapport à la même période de 2011 qui avait été néanmoins très dynamique.
agrandir la photo

GFI porté par les prestations récurrentes

Pour GFI, les motifs de satisfaction sont nombreux. La SSII affiche une croissance organique de 4,6 % (165 millions d'euros de CA) et 5,6 % en France. Un niveau qu’elle n’avait pas atteint depuis longtemps. Ce résultat est le fruit de contrats de tierce maintenance applicative et d’infogérance gagnés l'année dernière. Ce qui donne davantage de crédit au projet de transformation lancé depuis deux ans par la SSII. L’activité commerciale est elle aussi soutenue : le carnet de commandes (hors activité de régie) est en croissance de 21 % par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent.
agrandir la photo

Sopra : 2 100 nouvelles embauches au cours de l'année

Sopra affiche une croissance organique de 4,4 %, conforme aux attentes, à 287,8 millions d’euros. Cette croissance est alimentée par le dynamisme de la demande dans les « utilities » et les services, précise le groupe, mais aussi par la stratégie de renforcement des positions de la société chez ses principaux clients. Le premier trimestre de la SSII a été marqué par une activité particulièrement inhabituelle sur le front des croissances externes, avec les acquisitions de l’éditeur belge Callataÿ & Wouters  et, au Royaume-Uni, des activités services financiers de la SSII suédo-finlandaise Tieto et des activités de la SSII Business & Decision. Sopra Group a annoncé un plan de recrutement qui vise à accueillir 2 100 nouveaux salariés au cours de l'année.
agrandir la photo

Atos en forte croissance outre-Rhin

Atos retrouve peu à peu le chemin de la croissance. La SSII affiche un chiffre d’affaires de 2,163 milliards d’euros, en hausse de 2,4 % par rapport à la même période de l’année précédente. L’Allemagne (418 millions d’euros de chiffre d’affaires) est en forte croissance de 6,1 %, tout comme le Royaume-Uni et l’Irlande avec une hausse de 5,8 %. En revanche, la filiale française est toujours à la peine (-1,6 %). L’activité d’intégration de systèmes a notamment été impactée par la baisse des commandes dans l’industrie automobile et chez les opérateurs de téléphonie mobile, précise la SSII.
agrandir la photo

Logica à la peine

Logica affiche une activité atone à 971 millions de livres, contre 974 au même trimestre de l'exercice précédent. Inquiétude aussi du côté des prises de commande qui baissent de 24 %, à 1,05 milliard de livres. Le carnet de commandes s’est particulièrement effondré au Benelux, mais surtout au Royaume-Uni, par rapport à l’année précédente. Un événement à relativiser car, au cours de ce trimestre de référence, la SSII avait signé deux mégacontrats, l’un avec la Serious Organised Crime Agency (SOCA), l’autre avec Shell. D’ailleurs, la SSII maintient pour l'instant ses prévisions annuelles. En France, les revenus sont en baisse de 1 %, une contre-performance à laquelle la filiale française ne nous avait pas habitués.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Pourquoi l'offre d’Atos sur Steria a peu de chances d’aboutir
Devoteam repasse à l'offensive en rachetant deux sociétés dans le cloud
Manpower pourrait reprendre les activités support d’Atos
Bull : Thierry Breton et Philippe Vannier se répartissent les rôles
Le nouveau Premier ministre indien fait le pari du numérique
Résultats semestriels : SII trouve la croissance à l’international
Succès de l’OPA d’Atos sur Bull
Bull attend son rachat par Atos avec sérénité
Vincent Rouaix (GFI) : « Notre stratégie de proximité porte ses fruits »
Une crise qui en cache une autre
Atos remporte le contrat d’infogérance globale de RTE
Fusion Sopra - Steria : l'OPE ouverte jusqu'au 30 juillet
Gfi rachète l'éditeur ITN et finalise l'acquisition d'Airial
Capgemini signe un nouveau contrat avec le danois Danfoss
Sopra entrera au capital de CS Communication et Systèmes
Axway, une pépite logicielle française qui revendique sa double nationalité franco-américaine
Atos aurait changé de pilote pour son activité d’infogérance
OPA d’Atos sur Bull : la CFDT se dit vigilante sur l’emploi
Les 5 questions que pose le rachat de Bull par Atos