En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rachat de Motorola Mobility par Google : c'est fait !

Google finalise le rachat de Motorola Mobility, suite au feu vert de la Chine. Le plus dur commence : relancer un fabricant à l'arrêt depuis neuf mois.

laisser un avis
agrandir la photo
Google a officialisé le rachat de Motorola Mobility et nommé un nouveau PDG à sa tête, Dennis Woodside, précédemment président du géant américain de l'internet pour la région Amériques. Le dernier obstacle avait été levé avec le feu vert donné par les autorités chinoises à l'opération, le week-end dernier. Le rachat s'effectue au prix de 40 dollars l'action, valorisant le fabricant de smartphones à 12,5 milliards de dollars. Comme prévu, ce dernier sera géré comme une entité indépendante et continuera d'exploiter Android, le système d'exploitation de Google, qui devrait rester ouvert. Nul doute que les autres puissants constructeurs licenciés pour Android que sont Samsung, LG, HTC, Sony Mobile et les Chinois Huawei et ZTE, veuilleront jalousement à ce que Motorola ne soit pas privilégié dans l'accès à la technologie Android et à ses différentes mises à jour.

Que faire des décodeurs et des modems câble et ADSL ?

android logo
agrandir la photo
Le géant du net récupère un catalogue de produits qui s'étend bien au-delà des terminaux mobiles : décodeurs numériques, modems câbles et passerelles ADSL, logiciels de prise de contrôle à distance. Quel sort sera réservé à ces gammes de produits qui n'entrent pas dans la stratégie de Google ? On rappellera que le rachat de Motorola Mobility lui permet surtout de mettre la main sur un riche portefeuille de 24 500 brevets dans la téléphonie mobile : un actif stratégique, à l'heure où les procès se multiplient autour de la propriété intellectuelle. Le plus dur reste à faire pour Google : redynamiser Motorola Mobility, à l'arrêt depuis l'annonce de son rachat en août 2011. Ce dernier a perdu du temps dans le renouvellement de ses gammes de smartphones et de tablettes, un marché où peu de constructeurs, à l'exception d'Apple et de Samsung, gagnent aujourd'hui de l'argent.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
JTech 206 : Firefox, smartphones bon marché, Nexus 9, jouets high-tech (vidéo)
Tablette Nexus 9 : le test en images (vidéo du jour)
Nexus 9 : nos premières impressions sur la tablette Lollipop de Google
Retour sur les annonces Google : Android 5 et les Nexus 6 et 9 (vidéo)
IFA 2014 : que peut-on faire avec la télévision sous Android ? (vidéo du jour)
Comparatif : les meilleurs smartphones pas chers
Serez-vous un pro du Dubsmash à Noël ? (vidéo)
Google sort enfin son atelier de création d’applications Android
Google est-il trop puissant en Europe ? (vidéo)
Xiaomi Mi4 : la star des smartphones chinois (vidéo du jour)
JTECH 208 : autonomie des smartphones, tablette enfant, objet connecté sommeil (vidéo)
Google Pigeon, ou comment le SEO local prend son envol !
Doctolib, le « Google de la santé », lève 4 millions d’euros
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
JTech 207 : salon de la photo, Lollipop, montres connectées, e-constat amiable (vidéo)
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Nokia N1 : la tablette sous Android plus fine que l'iPad mini 3 (vidéo)
Google fournit gratuitement sa boîte à outils aux associations
01LIVE HEBDO #35 : Firefox, Assassin's Creed, COD, Meizu, Xiaomi (vidéo replay)