En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le stockage Isilon va passer du dessin animé au big data

[EMC World 2012] EMC a annoncé une nouvelle version Mavericks du logiciel système de ses Nas Isilon, qui garantira toute la rigueur technique nécessaires aux grandes entreprises.

laisser un avis
EMC en est convaincu : sa gamme de serveurs de stockage Isilon est la plus adaptée pour incarner les prochaines solutions de stockage du big data. Le big data, ce sont ces données qui ne sont pas organisées en bases SQL, mais se composent de fichiers de tous types (texte, son, image, vidéo, etc.).
Le dernier Isilon X400 peut présenter en local un volume de données de 15 Po. Il se connecte à des baies de disques NL400 dont la capacité individuelle est de 108 To. Jusqu’ici, les NAS Isilon ont surtout été vendus aux entreprises des médias, comme les chaînes de télévision ou les studios de dessin animé. « Ajoutons que les NAS Isilon ont été validés pour fonctionner avec Hadoop, technologie de référence du big data. Il ne manque que la capacité d’administrer ces matériels dans l’environnement applicatif des entreprises », commente l’analyste Benjamin Woo, en charge du stockage chez IDC.

Des fonctions pour les grandes entreprises

De fait, les NAS Isilon manquent de rigueur,  de certifications relatives à la sécurité, comme le demandent les entreprises des finances, ou encore de garantie de débit, comme il en faut dans les grandes compagnies qui adressent des milliers d’utilisateurs.
EMC entend régler ces questions avec la prochaine version du système des NAS Isilon, OpenFS Mavericks, dévoilé lors du salon annuel EMC World de Las Vegas. Mavericks apportera les améliorations suivantes :
- Sécurité : les NAS Isilon seront certifiés SEC 17a-4. En basant l’administration sur des rôles d’utilisation, ils disposeront de zones de stockage hermétiques les unes aux autres, accessibles uniquement par authentification.
- Disponibilité : les NAS Isilon conserveront un historique des modifications des données, pour revenir à un état des données antérieur en cas de défaillance ou de corruption.
- Performance : les NAS Isilon délivreront leurs données avec un débit maximal de 100 Go/s, grâce à un système de cache qui réduit de 50 % des temps d’attente sur les entrées-sorties. EMC a déjà soumis son prochain système aux tests SpecSFS2008 et a obtenu la note record de 1,6 million d’opérations réseau Windows par seconde.
- Interopérabilité : des interfaces de programmation seront disponibles pour que les éditeurs d’applications automatisent des comportements (mises à jour des données, sauvegardes…) selon les charges de travail nécessaires. Ces interfaces seront par ailleurs accessibles aux fonctions de virtualisation de VMware.
EMC n’a pas encore communiqué de date pour la sortie d’OpenFS Mavericks.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
EMC et VMware introduiront leur spin-off The Pivotal Initiative en Bourse en 2016
Pat Gelsinger remplace Paul Maritz à la tête de VMware
Le cloud de sauvegarde Mozy évite le Patriot Act
VCE colle plusieurs datacenters pour faire un seul cloud
Atos lance Canopy, une filiale dédiée au cloud
VMware : résultats records en 2013
11% de mieux pour les ventes d’infrastructure Cloud
Isograd : Ils ont créé le test vérité sur votre niveau en informatique
Avnet remporte le prix du meilleur distributeur de l’année
EMC veut dominer le stockage dans le cloud
VMware lance Horizon Suite, un environnement pour mieux gérer l’après-PC
VMware renforce ses capacités de stockage en rachetant Virsto
Une faille majeure dans les logiciels de virtualisation de VMware
La co-entreprise EMC-Lenovo dans le stockage, se met sur les rails
La virtualisation pour mieux sauvegarder les points de vente
Atmos devient un kit complet de stockage en ligne
Microsoft transforme le cloud privé en usine de services
Dell rachète Wyse pour s'emparer des Bureaux en cloud
VMware travaille sur un bureau distant HTML 5 qui n'a pas besoin de client