En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Philippe Spruch : « La vente de LaCie à Seagate est un très bon deal »

Le PDG et cofondateur de LaCie nous explique pourquoi il a vendu sa société au géant américain Seagate et ce que va devenir la marque française aux produits si design.

laisser un avis
Le 23 mai dernier, la société française LaCie annonçait avoir accepté une offre de rachat de Seagate pour 146 millions d’euros. Plus précisément, c’est son PDG et cofondateur, Philippe Spruch, qui vend ses parts. Il possède en effet une participation majoritaire de 64,5 % dans sa société. Nous l’avons interrogé pour savoir pourquoi il avait vendu, pourquoi sa société ne pouvait pas s’en sortir toute seule.

LaCie ne pouvait plus s’en sortir avec les disques USB

Philippe Spruch nous a répondu : « Nous avions deux options, soit réduire la voilure » et redevenir une start-up en « nous concentrant (…) sur le Nuage et les disques durs réseau, qui représentent 20 % de notre activité, soit rebondir en rejoignant le principal joueur mondial et en s’occupant de l’ensemble de sa gamme de disques durs externes. »
Le patron précise aussi que LaCie n’avait aucune chance de tirer son épingle du jeu sur la partie disques durs USB. Il est vrai que le marché du stockage s’est largement concentré ces dernières années. Des dix fabricants de disques durs, il n’est reste aujourd’hui que trois : Seagate, Western Digital et Hitachi. Il est vrai que, face au géant américain Seagate, leader mondial des solutions de stockage, le français fait figure de Petit Poucet, pesant cent fois moins en Bourse.

Une bonne affaire pour LaCie et Seagate

Jusqu’à présent, Seagate n’était que le principal fournisseur de disques durs de LaCie. Il en prendra le contrôle au troisième trimestre 2012, après examen par les autorités administratives américaines et françaises. C’est donc une bonne affaire pour LaCie, une bonne affaire pour Philippe Spruch surtout, qui non content de toucher 94 millions d’euros pour la vente de ses titres, va devenir le responsable de la division des disques durs externes de Seagate. « Je suis le seul à partir aux Etats-Unis, toute l’équipe de direction et les ingénieurs de LaCie restent à Paris et à Massy. » Une bonne nouvelle aussi pour les salariés de LaCie.
Pour Seagate, cet achat permettra de renforcer sa division disques durs externes, de créer des modèles plus design, ce qui était la spécialité de LaCie, grâce aux accords avec de grands designers, de Ziba Design à Porsche Design, en passant par Karim Rashid, Ora-Ito et Philippe Stark. Avec à ce futur rachat, Seagate espère ainsi pouvoir enfin dépasser le numéro un des disques durs externes, Western Digital. 
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Stockage : Seagate rachète Xyratex dans les systèmes spécialisés
JTech 166 : Stéphane Richard, TV UHD Panasonic, clouds privés
Clouds privés : une solution pratique pour sauvegarder et partager ses données
Philippe Spruch : « La vente de LaCie à Seagate est un très bon deal »
Seagate rachète Lacie pour 186 millions de dollars
Seagate va racheter LaCie pour 146 millions d’euros
Seagate bat le record de densité sur disque dur
Intel ouvre le Thunderbolt aux PC
Coulisses du 01Lab : on a testé le boîtier LaCie LaPlug [vidéo]
Se doter d'un disque dur de 2 To ou 3 To : le comparatif du 01Lab
Seagate met la main sur les disques durs de Samsung
Bientôt, un disque sur deux dans le monde sera fabriqué par Western Digital
Disques réseau pour tout partager : le comparatif du 01Lab
Disques réseau pour tout partager : le comparatif du 01Lab
Disque FreeAgent GoFlex Desk : rapidité et capacité record
Seagate lance un disque dur 2,5 pouces de 1,5 To !
90 % de disques SSD en plus pendant cinq ans
Coulisses du 01Lab : un appareil Leica, un disque dur LaCie et un moniteur Dell
Seagate pousse ses disques 2,5 pouces dans les serveurs