En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le vote en ligne des Français de l'étranger subit des ratés techniques

L'incompatibilité d'une version de Java avec le site officiel a affecté le vote en ligne. Cent mille électeurs auraient pu voter ainsi au premier tour des législatives.

laisser un avis
agrandir la photo
Le vote en ligne des Français de l'étranger pour le premier tour des élections légistatives est clos depuis mardi 29 mai midi (heure de Paris), mais il aura connu quelques ratés non prévus par le services techniques du ministère des Affaires étrangères et européennes. Ce vote par internet, qui concerne l’élection des 11 députés par les Français établis hors de France, a été instauré pour éviter aux électeurs de se déplacer, parfois dans des conditions locales compliquées, pour se rendre dans un consulat ou une ambassade. Sur les 700 000 électeurs qui s'étaient montrés intéressés par le vote par internet en communiquant une adresse électronique, 100 000 environ auraient pu voter effectivement, selon une source du ministère. D'autres électeurs, dont le nombre est difficile à quantifier aujourd'hui, auront dû renoncer devant les difficultés techniques qu'ils ont rencontrées pour accéder au site. Les vicissitudes dont a été victime ce projet, censé donner une image plus moderne de l'administration française, illustre la difficulté propre à gérer l'hétérogénéité des parcs de PC et des versions de logiciels qui y sont installées.

Un support technique proposé par...une candidate

En effet, quelques jours avant l'ouverture du vote par internet le 23 mai dernier, la livraison par Oracle d'une nouvelle version de Java (1.7) s'est révélée incompatible avec le site officiel, bien que des tests aient été passés avec succès avec une préversion de cette édition de Java. Résultat : il était impossible de se connecter et de voter pour les électeurs inscrits au vote en ligne, sauf à désinstaller la version de Java en cause et à télécharger puis réinstaller une version de Java antérieure (1.6), voire à changer de PC. Le ministère avait notamment signalé : « Le plug in java (en particulier dans Internet Explorer 9) donne des problèmes quand java 7 a été désinstallé. Si vous avez desinstallé java 7, vous devez alors réinstaller Java dans cet ordre : Java 6, puis java 7. » Opportuniste, Corinne Narassiguin, une des candidates (PS) sur l'une des 11 circonscriptions des Français de l'étranger (celles des Amériques), s'est empressée de proposer sur son site un support technique aux électeurs en panne. Parallèlement, l'assistance technique du ministère a été largement sollicitée. Reste à espérer que le vote sur internet, prévu pour le second tour du 6 juin au 12 juin, réservera moins de mauvaises surprises.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
IOC : le nouvel or noir des cyberdéfenseurs
Peut-on sécuriser l’open-source ?
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Trois minutes pour transformer une application Android en malware
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Les objets connectés seront le nouveau paradis des malwares
Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité
Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes
La protection des contenus 2.0 est arrivée
Le monde connecté de demain doit-il être centré sur la personne ou sur les objets ?
Des Anonymous, partis à l’assaut d’une banque, hackent le mauvais site…
L’Internet européen : une belle idée, mais utopique
La guerre de l’authentification est déclarée
La Snecma aurait été la cible d’une attaque du type point d’eau
Cybersécurité : il n’y a pas que la LPM dans la vie…
Valve ne vous espionne pas, il cherche à évincer les tricheurs
Kickstarter hacké, les données des utilisateurs ont été compromises
Google achète SlickLogin, une start-up qui sécurise les accès au Net par le son
iPhone 6 : les dernières rumeurs