En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Simulation : Ansys met la main sur Esterel Technologies

L'Américain complète son offre dans le domaine de la simulation du logiciel embarqué.

laisser un avis
Une capture écran de Scade Display, solution de validation de code pour les applications, dédiée à l'affichage.
agrandir la photo
Automobiles, avions et même les produits électroniques grand public contiennent de plus en plus de logiciels embarqués. De fait, les spécialistes sont de plus en plus convoités par les éditeurs de plates-formes PLM, mais aussi par les spécialisés de la simulation numérique. L'an dernier, PTC a réalisé l'acquisition de MKS pour intégrer la gestion du cycle de vie du logiciel embarqué dans sa plate-forme PLM. De son côté, en 2010, Dassault Systèmes prenait le contrôle de Geensoft pour simuler les logiciels embarqués.
C'est sur ce volet simulation du code embarqué qu'Ansys vient de se positionner. Ansys est l'un des leader de la simualtion numérique : il dispose de logiciels pour simuler les contraintes mécaniques, électromagnétiques et la mécanique des fluides sur le design d'une pièce, d'un produit complet. En prenant le contrôle d'Esterel Technologies pour 42 millions d'euros, l'Américain complète ce catalogue avec le volet logiciel embarqué.
Esterel Technologies est basé à Elancourt et compte 80 employés. Son offre logicielle Scade est exploitée dans de nombreux programmes industriels, tant civils que militaires. Parmi ceux-ci, dans l'aéronautique, on le retrouve dans la conception des logiciels embarqués du drone nEUROn de Dassault Aviation, du Sukhoi SU-35, des l'Airbus A400M, A318, A340, A380 et A350, aussi bien que les Boeing 737 SWA, 787, 747-800. Ces logiciels sont aussi utilisés dans le domaine nucléaire, dans l'industrie ferroviaire et dans l'industrie (équipements automobiles, équipements médicaux, robotique).

SCADE, une plate-forme initialement développée pour l'Airbus A320

agrandir la photo

Actuellement commercialisé par Esterel Technologies, SCADE (pour Safety-Critical Application Development Environnement) a pour origine le projet de logiciel de pilotage développé par Airbus pour son A320. Le moyen-courrier est le premier avion de ligne au monde à avoir été doté de commandes de vol électriques, des CDVE. Tous les ordres du pilotes sont analysées par des ordinateurs. Eux-seuls commandent les gouvernes de l'avion pour exécuter les ordres du pilote. La fiabilité du logiciel est donc primordiale pour celle de l'avion... et de ses passagers.

Le prototype de l'A320 a décollé pour la première fois le 22 février 1987 avec ces commandes de vol électriques. Pour développer ce logiciel, Airbus a créé le groupe G325 sous la direction de Jacques Troyes qui a créé SAO (Spécification Assisté par Ordinateur), plate-forme qui allait devenir par la suite SCADE lorsque l'avionneur a souhaité commercialiser son code. 

envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Simuler en 3D le démontage d'une centrale nucléaire
Le Québécois Presagis met à jour sa suite d’outils de conception
Formule 1 : le casse-tête logiciel des moteurs hybrides
Test : GRID 2, la trajectoire parfaite entre arcade et simulation
L’Essonne se rêve en Silicon Valley du calcul intensif
Les pilotes de Curiosity évitent l'enlisement avec des lunettes 3D
Premier update logiciel pour la sonde martienne Curiosity
PES 2013, reconnaîtrez-vous le style de vos joueurs préférés ?
PES 2013, Konami fait tourner la balle en vidéo
Alliance franco-allemande dans le logiciel embarqué
CAO : Genèse de l'Edison 2, la voiture ultra légère, ultra économe
E3 2012 : FIFA 13, on y a joué
La 3D pour simuler les accidents nucléaires
La 3D simule les accidents nucléaires
En 2012, Lionel Messi changera d'équipe
Ace Combat, héritier musclé de 40 ans de simulation aérienne
Duel : Fifa 12 bat PES 2012 cinq buts à deux
NBA 2K12, les légendes reviennent et font briller le parquet
Les meilleurs chercheurs en informatique récompensés par Inria