En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sigfox déploie un réseau radio bas débit pour le machine to machine

Une jeune entreprise toulousaine inaugure un réseau radio national dans la fréquence libre des 868 MHz. Dix clients importants l'utilisent déjà.

laisser un avis
Les modems bas débit fonctionnant sur le réseau Sigfox sont de très petite taille et alimentés par batterie
agrandir la photo
A l'aube des réseaux fixes (fibre optique) et mobiles (4G) très haut débit, la société française Sigfox déploie son propre réseau national sur une bande de fréquences libre (868 MHz) adaptée aux transmissions de données bas débit (100 bits/s) et aux applications de communications machine to machine. La technologie développée par cette jeune société toulousaine (créée en 2009) combine une faible puissance d'émission (pour l'antenne émettrice) avec une portée de 30 à 40 kilomètres. C'est la conséquence d'une bonne sensibilité permettant la communication avec de petits modems à faible coût, alimentée par de petites piles longue durée. Cette technologie fonctionne aussi dans d'autres bandes de fréquences (169 MHz). Son autre particularité est d'utiliser une bande de fréquences étroite (100 Hz) qui, couplée à un traitement du signal sophistiqué, évite au signal d'être perturbé par des interférences. Ces caractéristiques de propagation lui assure une bonne pénétration en sous-sol, notamment.

Sept grandes villes déjà couvertes par le réseau cellulaire

Sigfox se présente comme un opérateur qui facture un service de transmission de données bas débit. Pour ce faire, il déploie sur toute la France ses antennes (de 2 mètres de hauteur pour 1 centimètre de diamètre) sur le territoire national. Sa faible puissance d'émission (10 Milliwatts) lui permet une implantation libre de toute autorisation préalable, accélérant d'autant le déploiement. Une antenne peut couvrir une aire d'environ 900 kilomètres carrés, soit une dizaine d'antennes pour un département français (9 000 kilomètres carrés) et un millier d'antennes pour la France entière. Actuellement, sept grandes villes sont déjà couvertes, dont Grenoble et Bordeaux. La jeune société compte déjà une dizaine de clients, dont Clear Channel pour la supervision de ses panneaux d'affichage déroulants. Les autres clients sont dans le domaine de la santé, l'énergie et la sécurité. L'entreprise commercialise un service facturé à partir de 2 euros par an par objet connecté. Elle pense réaliser un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros en 2012.

Clear Channel France supervisera à distance ses 12 000 panneaux d'affichage déroulants

agrandir la photo

La filiale française de l'afficheur Clear Channel est un des premiers clients du service machine to machine commercialisé par Sigfox, qu'il a retenu après six mois de tests techniques. Au mois de juin 2012, tous ses panneaux d'affichage déroulants de la région Atlantique-Sud seront équipés de petits modems bas débit ad hoc. Début 2013, ses 12 000 mobiliers urbains en seront équipés. « La technologie de Sigfox pénétre dans les parkings et et les sous-sols, ce que ne pouvait assurer les technologies GSM/GPRS des opérateurs que nous avions sollicités. Ce système de télégestion assure une alerte en cas de panne du système d'affichage, ce qui permet à la fois d'être plus efficace dans nos interventions de dépannage et de fournir un rapport de bon fonctionnement à nos clients annonceurs. Il nous permet aussi d'agir à distance sur les panneaux pour certaines campagnes publicitaires, afin de modifier l'affiche présentée par le système déroulant », explique Pierre-Alexandre Cabasse, directeur des opérations de Clear Channel France.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Mobile: le parc de cartes SIM "Machine to Machine" en forte hausse
Kerlink : Le spécialiste du machine to machine à la conquête de l'Europe
Bientôt, des numéros mobiles à 14 chiffres pour le M2M
Le marché du M2M devrait peser 714 milliards d'euros en 2020
Nespresso s’équipe de centaines de milliers de boîtiers M2M
Orange Business Services simplifie enfin la gestion des cartes Sim M2M
De minis modules M2M ouvrent la voie à de nouvelles applications
Le groupement Ecomouv gérera la future écotaxe sur les poids lourds
M2M : la standardisation est en route
Bouygues Telecom enterre la hache de guerre avec Free et SFR
Après les critiques de Huawei, Samsung se fait l'avocat de Tizen OS
Fire phone : Amazon n’en aurait vendu que 35 000 !
HP et Avaya vont développer des offres cloud de centres d'appel
Gemalto va fournir des services sans contact au japonais NTT Docomo
Vinci se renforce dans les infrastructures télécoms en rachetant Imtech ICT
Galileo : l'enquête sur le raté du GPS européen est lancée
Pour racheter T-Mobile US, Xavier Niel pourrait s’allier à Google ou Facebook
BlackBerry mise sur les objets connectés et l’embarqué pour rebondir
Rachat de GVT : Telefonica aligne son offre sur celle de Telecom Italia