En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les chercheurs en sciences du numérique à l'honneur

Pour la deuxième édition des Awards de l'Inria, présidée par son PDG Michel Cosnard, mathématiciens et informaticiens sont à l'honneur. Mention spéciale au Grand Prix, Pierre-Louis Lions, dont les travaux servent de base à de nombreuses applications dans le monde des sciences numériques.

laisser un avis
Michel Cosnard, PDG de l'Inria
agrandir la photo
C'est dans le cadre prestigieux du Collège de France que l'Inria a organisé, le 14 juin 2012, la deuxième édition de sa remise de prix, sous la présidence de son PDG, Michel Cosnard. Six trophées, dont un hommage, ont été décernés, qui ont récompensé l'excellence française en recherche informatique et, surtout, mathématique.
Le Grand Prix 2012 a ainsi été attribué au mathématicien Pierre-Louis Lions, tandis qu'un autre mathématicien, Francis Bach, recevait le Prix du jeune chercheur. Paul-Louis George, chercheur en informatique, a été distingué par le Prix de l'innovation Inria-Dassault Systèmes. Comme l'année dernière, les équipes internes ont fait partie du palmarès. Enfin un prix spécial a été décerné à Hervé Mathieu, pour l'ensemble de sa carrière menée à l'Inria, alors qu'il s'apprête à partir en retraite.
PIerre-Louis Lions, Grand Prix Inria 2012
PIerre-Louis Lions, Grand Prix Inria 2012
© Collège de France/Photo Patrick Imbert
Les mathématiques ont donc occupé le devant de la scène avec, notamment, un hommage à Alan Turing pour le centenaire de sa naissance et à Henri Poincaré, pour celui… de sa mort (un clin d'œil de Michel Cosnard).
Le lauréat du Grand Prix, Pierre-Louis Lions, professeur au Collège de France et à Polytechnique, membre de l'Académie des sciences, est un mathématicien mondialement reconnu qui a réussi à insuffler, selon ses collaborateurs, un esprit avant-gardiste dans ses recherches tant dans le monde de la physique que dans celui de l'économie ou de la simulation numérique. Il faut dire qu'il a baigné dans le milieu scientifique depuis son enfance, puisque son père, Jacques-Louis Lions, était lui-même mathématicien, et a même été le premier dirigeant de l'Inria.
Francis Bach, Prix du jeune chercheur
Francis Bach, Prix du jeune chercheur
© Inria/Photo J.M. Ramès
Francis Bach, Prix du jeune chercheur Inria 2012, est lui aussi un chercheur de renommée internationale, notamment dans le domaine de l'apprentissage statistique. Ses travaux, au croisement des mathématiques appliquées, des statistiques et de l'informatique, trouvent des applications dans une variété impressionnante de domaines, de la vision artificielle au traitement du signal audio, en passant par la bio-informatique et  l'imagerie cérébrale.
Paul-Louis George, Prix de l\'innovation
Paul-Louis George, Prix de l'innovation
© Inria/Photo Christian Tourniaire
L'informatique est aussi le domaine de prédilection de Paul-Louis George, lauréat du Prix de l'innovation Inria-Dassault Systèmes. Directeur de recherches, ce spécialiste reconnu mondialement dans l'exploitation industrielle numérique 3D est à l'origine du concept de maillage de volumes, utilisé aujourd'hui par plus d'une centaine d'éditeurs logiciels du marché.
Avec l'ensemble de ces prix, Inria justifie pleinement son statut de centre de recherches en informatique, l'un des plus performants du monde, comme a tenu à le souligner Bruno Sportisse, conseiller auprès de Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, lors de son discours de clôture.

Inria récompense ses services support

Comme en 2011, deux prix ont été décernés aux services support de l'Inria :

- David Margery, directeur de l'infrastructure de recherche Grid 5000, en a reçu un pour cet équipement, qui regroupe sur une dizaine de sites plus de 8 100 cœurs de processeurs, utiles au travail et aux calculs des chercheurs.

- Marie-Agnès Enard, Frédéric Carette et Sylvain Karpf ont reçus ensemble le prix du support à la recherche pour la mise en place d'une plate-forme d'information et d'innovation de l'Inria, au cœur d'EuraTechnologies, à Lille.

envoyer
par mail
imprimer
l'article




Newsletter 01net. Actus

@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Un nouveau métier qui marie technologie et communication
Il repère les tendances pour orienter la stratégie internet de l'entreprise
Le Social Media Manager, l'antenne de l'entreprise sur les réseaux sociaux
Tracer le comportement des utilisateurs, le rôle de l'UX Designer
Le CDO, un métier aux frontières de la DSI
Une nouvelle génération de "marketeux" débarque dans l'entreprise
Pourquoi la valorisation d'Airbnb va atteindre des sommets
Immersion dans le monde digital chez Accenture à Sophia-Antipolis
Le numérique bouscule les rythmes de formation des salariés
Aurélie Simard (Eurogroup): "La DSI peine face au virage numérique"
Les professionnels de l’IT réclament des formations Cloud
L'offensive numérique d'Accor pour contrer Booking.com
Intel établit en Ile-de-France son centre européen dédié au Big data
Accélération numérique: les grandes entreprises peinent à suivre le rythme
Le numérique : un marché porteur pour l'emploi
Les 100 premiers acteurs français du numérique en croissance de 13 % en 2014
Bill McDermott: "La France fait partie des 5 marchés majeurs pour SAP"
Ces nouveaux profils issus du numérique (4) : le nouvel expert en sécurité
Ces nouveaux profils issus du numérique (1) : Data Scientist
Ces nouveaux profils issus du numérique (3) : l'ingénieur Cloud Computing