En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

France Digitale, une nouvelle association pour le numérique se dévoile

Une quarantaine d'entrepreneurs et d'investisseurs du numérique se sont réunis pour créer l'association France Digitale, un nouveau lobby dans le monde du numérique français qui se dévoilera le 2 juillet.

laisser un avis
Selon nos confrères de L'Usine nouvelle, des professionnels du numérique et des investisseurs viennent de créer leur propre lobby qui prendra la forme d'une association : France Digitale. Composée en proportions égales d'entrepreneurs et d'investisseurs, elle devrait voir le jour le 2 juillet 2012.
Ses deux coprésidents sont Marie Ekeland et Marc Ménasé, qui sont respectivement PDG d'Elaia Partners (un groupe d'investissements) et de MenInvest (une plate-forme digitale dédiée à la cible masculine). Et sur le même principe, la vice-présidence est assurée par Emmanuelle Levi du groupe 360 Capital Partners et Eric Carreel de Withings, une société qui développe et commercialise des objets « connectés ». Parmi les autres membres, on notre la présence de Dailymotion, Jechange.fr (comparateur d'assurances et de banques en ligne), Goomradio (bouquet de webradios) ou encore ISAI (un fonds d'investissement d'entrepreneurs Internet)...

Son rôle et sa mission à clarifier

La jeune association aura donc a priori les moyens de ses principales ambitions : mettre en relation entrepreneurs et capital-risqueurs et promouvoir l'économie numérique auprès des pouvoirs publics. Pour le moment – et comme en témoigne l'adresse du nom de domaine réservé pour l'association –, l'heure est à l'organisation et à la définition des rôles de chacun. Comme le déclare Marc Ménasé dans les colonnes de L'Usine nouvelle : « Chacun sera moteur sur une commission qui reste à définir précisément. Nous y traiterons la chaîne de financement, la promotion de la filière, les incitations sociales et fiscales, la législation côtés utilisateur et entreprise (données privées, Hadopi, etc.), la numérisation des PME, les questions européennes, etc. » Pour son lancement, France Digitale présentera, en partenariat avec le cabinet Ernst & Young, son premier baromètre du secteur basé sur l'analyse de cent start-up françaises.
Nous aurions aimé en savoir un peu plus sur cette nouvelle association de professionnels du numérique et comment elle comptait se différencier ou se rapprocher des autres acteurs déjà présents sur le secteur, notamment le Groupement des éditeurs de contenus et de services en ligne (Geste) ou encore, à plus large échelle, le Syntec Numérique qui fédère près de 1 250 sociétés françaises spécialisées dans l'ingénierie et les services informatiques. Par ailleurs, sur quels sujets précis France Digitale va-t-elle interpeller Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique. Pour en savoir plus, nous avons contacté Marie Ekeland et Marc Ménasé, à l'origine du projet. Ce dernier nous a fait savoir qu'il n'était pas habilité à parler avant le 2 juillet. Rendez-vous est donc pris...
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google cofinance l’adhésion des startups en phase d'amorçage à France Digitale
De nouvelles têtes et une couvée de Pigeons à France Digitale
Mark Zuckerberg se lance dans le financement de lobby politique
Europe : les lobbys américains amenuisent la protection de nos données privées
Google investit dix fois plus qu'Apple... dans le lobbying
Uber recrute un proche conseiller de Barack Obama
Steve Ballmer quitte finalement le board de Microsoft
Avant la sortie de l'iPhone 6, l’action d’Apple au plus haut
Vidéos: le top 10 des stars de la high-tech qui se mouillent pour la bonne cause
Google veut supprimer les limites d'âge pour accéder à ses services
Samsung rachète SmartThings pour se renforcer dans la domotique
Le nouveau Premier ministre indien fait le pari du numérique
Des investisseurs chinois veulent racheter OmniVision
IBM, Yahoo !, Orange, Alten… Les rachats IT de la semaine
Google s’introduit dans les salles de classe
Yahoo se renforce dans la recherche locale avec la startup Zofari
Obama se dote d’une task force digitale
L’informatique de l’Etat reprise en main par le Premier ministre
Le conflit entre Amazon et Hachette prend une nouvelle dimension