En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Solutions Linux : big data et BI open source font bon ménage

Les principaux ténors du décisionnel libre se ruent sur le framework Hadoop et les bases NoSQL.

laisser un avis
Qu’il s’agisse du framework Hadoop ou des bases NoSQL, les nouvelles infrastructures du big data suscitent une attention particulière des ténors du décisionnel open source. Au-delà de l’affinité qui les lie (ils sont, eux aussi, issus du libre), ces nouveaux socles représentent, pour les éditeurs de BI, la promesse de nouvelles sources de données à transformer ou à restituer. Le salon Solutions Linux aura donc permis de découvrir les nombreux ponts récemment érigés entre le reporting et le big data.

Des passerelles vers l’entrepôt de données

En mars dernier, Talend s’ouvrait ainsi aux trois principaux fournisseurs d’Hadoop. Objectif&@160;: intégrer l’entrepôt de données aux différents points d’entrée d’Hadoop (son système de fichiers HDFS, son modèle de programmation Map Reduce, les langages Hive et Pig..). Sa solution servira notamment à réinjecter dans l’entrepôt de données les traitements analytiques effectués dans Hadoop.
Ketle, l’ETL de Pentaho, n’est pas en reste. Non seulement il dispose de connecteurs équivalents, mais il va plus loin en annonçant aujourd’hui, avec Dell, une appliance big data. Laquelle associe, dans un serveur, sa pile décisionnelle avec la distribution Hadoop de Cloudera.

Quand la BI attaque directement Hadoop

De son côté, Jaspersoft (qui embarque la plate-forme d’intégration de Talend) a rendu ses outils de requêtage et d’analyse compatibles avec plusieurs bases big data. Il s’est ainsi ouvert aux langages de Hive (qui utilise une syntaxe proche du SQL pour requêter HDFS), de Cassandra (base orientée colonne), de MongoDB ou de CouchDB (deux bases orientées document). Il a même créé de nouveaux langages, notamment pour Hbase, la base orientée colonne intégrée dans la pile Hadoop.
A terme, ces différentes passerelles développées pour le big data devraient progressivement contribuer à ouvrir ces nouvelles infrastructures, encore isolées, sur les reste du SI.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
IBM met le big data au service des RH
L'avenir de la BI sera démocratique ou ne sera pas
Comment rater son projet big data en 12 leçons
Le big data est difficilement soluble dans les organisations traditionnelles
Hadoop est en passe de détrôner le datawarehouse traditionnel
Deloitte dévoile les dix tendances technologiques 2014
IBM se sert du big data pour lutter contre la fraude
Le big data fait un tabac au concours mondial de l’innovation
Spécialiste du big data, Cloudera lève 160 millions de dollars
Les objets connectés, cheval de Troie du big data ?
L'immobilisme de la Business Intelligence n'est qu'apparent
Big data, sécurité et mobile : le tiercé gagnant du CeBIT 2014
Axa et Withings lancent un appel à projets pour les startups des objets connectés
A côté de la DSI, le marketing mérite sa propre plateforme digitale
Les grands distributeurs, ces précurseurs du big data
Big Data ou comment la technologie se met au service des métiers
Les salaires des spécialistes du big data s’envolent
01 Replay : Les nouveaux enjeux du big data
Municipales : NKM veut faire de Paris la capitale de l'open et du big data
PowerBI for Office 365 : la business intelligence version cloud de Microsoft