En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Maintenir le moral des troupes

laisser un avis
Recrutement. Un mot qu’aucun DRH ne prononce plus aujourd’hui, ne jurant que par la mobilité interne. Avec la crise en toile de fond, le quotidien des patrons des ressources humaines est plutôt morose. Cela même dans l’informatique, où il existe pourtant encore des tensions sur certains profils. Tout rassemblement, toute convention, toute conférence est donc l’occasion pour la profession de se ser­rer les coudes et de se soutenir.
Com­me chaque année, le gratin de la fonction s’est ainsi retrouvé à Deauville mi-juin, non pas pour dénicher les meil­leurs profils mais pour glaner quel­ques conseils et bonnes pratiques afin de conserver le moral de leurs troupes et de leurs managers. La prévention du stress et les risques psycho­sociaux restent toujours au cœur de leurs préoccupations, mais, crise oblige, les voici qui parlent aussi in­novation. « C’est dans ces périodes creuses que l’on peut se permettre d’être créa­tif, et puis il faut garder une longueur d’avance », confient-ils en chœur. Si leurs regards se portent sur les réseaux sociaux, vecteurs d’une bonne image d’employeur, beaucoup d’entre eux admettent ce­pendant ne pas être encore totalement convaincus de leur efficacité.
Motiver les troupes en temps de crise, c’est aussi, pour eux, se tourner vers des concepts de formation au management décalés, au musée ou dans des manèges hippiques ! Les Ateliers du regard embarquent ainsi des managers au musée du Louvre pour les inciter à se poser des questions et à prendre du recul sur leurs comportements.
Le Horse Management propose, lui, de travailler directement avec des chevaux. Ces approches sont censées aider les dirigeants à améliorer leur leadership et leur capacité à s’imposer. Et puis, finalement, avec ce type de formule, tout le monde s’y retrouve, car les collaborateurs aussi ont bien envie de s’aérer l’esprit, en attendant des jours meilleurs.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L'État vante l'achat patriotique... mais favorise l'offre étrangère
Les géants d'Internet servent leur gouvernement avant leurs clients
Un chômage en hausse, des PME qui veulent recruter : le paradoxe à la française
New York détrône Palo Alto et séduit les entrepreneurs français
Légiférer sur la neutralité d'Internet pour en finir avec l'utopie numérique
L'intelligence artificielle et le big data aideront à vaincre le Sida
Guerre des clones, proximité numérique et ruptures de stocks
L'objectif de Syntec numérique ? Peser auprès du gouvernement
Crédit d'impôt : le « bol d’air » qui masque l’asphyxie ?
L'achat patriotique, il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le sapent !
La révolution digitale viendra des entrepreneurs, pas des gouvernements
Place au premier collège de l'innovation en France
Le Brésil veut attirer les start up dans son "Amazon Valley"
Télémédecine : un plan, vite !
Pétitions en ligne très surveillées et rififi à Saint-Pétersbourg
Les entreprises du numérique créent les usages de demain
Faire payer des frais d’inscription aux étudiants de classes préparatoires ?
Big data : vers une société de la transparence ?
42, un nouveau type de mécénat français
Vive la crise !