En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Cinq pistes pour relancer la carrière des seniors

Hier, le cabinet NouvelleCarrière a réuni des experts, des responsables RH et des DSI pour échanger sur les perspectives de carrières des seniors dans les métiers IT. Voici quelques bonnes pratiques…

laisser un avis

1. Aider les seniors à envisager leur seconde partie de carrière

« La deuxième partie de carrière n’est pas un mythe. Avant 45 ans, on veut plus de responsabilités, plus d’argent... Après, on envisage la suite en s’appuyant davantage sur des critères subjectifs – si sa vie professionnelle est un succès, si on s’y sent bien. On raisonne davantage en termes d'envies », explique Vincent Giolito, directeur de Nouvellecarrière. Ces professionnels doivent se dire qu’il est légitime de chercher un second souffle dans la suite logique de la première carrière et, pourquoi pas, dans des domaines différents. Les entreprises doivent les aider à identifier leurs aspirations en ce domaine.

2. Favoriser la transmission des savoirs

Pour offrir des trajectoires de carrière aux seniors, le groupe d’ingénierie Assystem n’a pas hésité à transformé son organisation. En plus des filières managériales et commerciales, il a en a créé une troisième, d’expertise technique. Il a permis notamment à 150 seniors de partager leur savoir en formant des nouveaux embauchés, en devenant consultant en interne ou même à l’extérieur, dans des écoles d’ingénieurs. Les seniors sont aussi associés à des projets d'innovation et de produits nouveaux, tel que la conception d'un hydravion ! Une initiative intelligente, qui permet à l’entreprise de capitaliser sur leur expérience et sur leurs connaissances et aux seniors d’afficher leur dynamisme.
agrandir la photo

3. Leur offrir des opportunités à l’étranger

Après avoir travaillé dix ans sur des restructurations dans les télécoms et ayant vu beaucoup de départs anticipés en retraite, Didier Baichère, le DRH de Logica France, estime qu’il importe de mettre l’accent sur la mobilité interne plutôt que d’embaucher à l’extérieur. Après 45 ans, beaucoup de collaborateurs sont de nouveau disposés à voyager, voire à prendre des missions à l'étranger.

4. Oser encourager la reconversion interne

Bon nombre d’informaticiens ont du mal à se projeter dans un nouveau poste au sein de leur entreprise. Or, ils sont aujourd’hui très souvent en lien direct avec les différents métiers, ce qui peut leur ouvrir des perspectives intéressantes. En plus, ils connaissent déjà l’entreprise, ses rouages, sa culture. Pour Sylvaine Pascual, fondatrice et coach chez Ithaque Coaching, « un salarié que son entreprise a écouté, entendu et accompagné dans une reconversion en interne sera reconnaissant et d’autant plus motivé ». Mais dans la pratique, de nombreux freins subsistent. « Je rencontre des seniors qui financent eux-mêmes leur reconversion car ils ont peur d’en parler dans leur entreprise. C’est mal vu. Ils vous disent toujours qu’ils connaissent quelqu’un qui l'a fait et qui s’est retrouvé placardisé… La reconversion est source de crainte, alors que c’est un sujet qu’ils peuvent aborder avec leur employeur », précise-t-elle.

5. Les aider à se vendre

Il n’y a pas toujours d’opportunités en interne. Du coup, des seniors se retrouvent sur le marché de l’emploi du jour au lendemain. Ce qui est très perturbant, surtout après plusieurs années de travail acharné et parfois de vrais conflits avec leur hiérarchie. Comme l’explique Joëlle Planche-Ryan, du Pôle carrières, à la société des diplômés des Arts et Métiers, « il faut aider les seniors à se vendre en entretien, à construire leur discours, à mettre en avant leur leadership. Quel type de DSI êtes-vous ? Quelle est votre valeur ajoutée ? » Une question cruciale, qui suppose un vrai travail d’introspection.
 
*NouvelleCarrière coédite avec LeCairn IT, Canden RH, Ithaque Coaching, et la société des diplômés Arts & Métiers, un livre blanc sur les perspectives de gestion de carrières après 45 ans dans les métiers informatique et télécoms.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
François Hollande a posé la première brique 3D de la Halle Freyssinet
Avec la Villa Bonne Nouvelle, Orange se penche sur la digitalisation du travail
Satya Nadella a touché 84,3 millions de dollars cette année
Allemagne : après le rachat d'E-Plus, Telefonica supprimera 1600 postes
L'abus de messages personnels au bureau est une faute
Réseaux sociaux: l'usage business reste minoritaire en entreprise
Polytechnique mise sur le big data et crée une chaire « data scientist »
Congélation d'ovocytes: Marisol Touraine s’inquiète du projet d’Apple et Facebook
Facebook et Apple offrent à leurs employées la congélation d'ovocytes
Glassdoor, le TripAdvisor de l’emploi, débarque en France
#rmsconf : Comment recruterons-nous en 2025 ?
Chief data officer, un job en or
Monster met les bouchées doubles sur le recrutement social
La future fiche de paie simplifiée induira 2 milliards d'euros d'économies
Salaire des femmes : Satya Nadella dérape… puis s’excuse
Angélique Zettor cofondatrice de Genymobile, remporte le prix Ivy
Fin de l'écotaxe: les salariés de la société Ecomouv' inquiets pour leur avenir
Un tiers des emplois pourraient être confiés à des robots ou logiciels d’ici 2025
Julie ou le récit d’une apprentie codeuse
Les nominations IT de la semaine