En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les Google Apps fonctionnent désormais hors ligne et App Engine sera hébergé en Europe

Google corrige les principaux défauts de son offre pour mieux séduire les grands comptes Européens.

laisser un avis
Lors de sa conférence des développeurs à San Francisco, Google a donné un sérieux coup d'accélérateur sur son offre cloud dans l'intention de se renforcer sur le marché de l'entreprise. Les Google Documents, jusqu’ici tributaires d’une connexion internet, pourront désormais être créés et modifiés en mode déconnecté. Une fois la connexion internet revenue, l’ensemble sera synchronisé avec le cloud.
La panoplie de services hébergés, qui se complète aussi, se pose désormais en sérieux rival d'acteurs du secteur, notamment d'Amazon EC2. Côté infrastructures, Google App Engine, jusque-là hébergé outre-Atlantique, prend pied en Europe. Officiellement, il s’agit de réduire les temps de latence et d'offrir un service de proximité. Mais l’objectif est évidemment de rassurer les clients européens qui ne peuvent héberger leurs données hors de l’Union.

Création de machines virtuelles à la demande

Autre offre, le stockage en ligne, ou cloud storage, qui s'appuie sur le réseau mondial de Google, avec garantie de qualité de service et un filtrage par liste d'accès (ACL). Avec BigQuery, Google met à la disposition de l'utilisateur sa puissance de calcul pour effectuer des requêtes dans de gros volumes de données. Là aussi, une garantie de qualité de service sera mise en place.
Enfin, Compute Engine propose une offre de type Iaas, qui fonctionne sur les mêmes infrastructures que Gmail ou Google Search. Elle permet de créer des machines virtuelles à la demande, fonctionnant sur Linux Ubuntu ou CentOs. Les données sont cryptées et répliquées sur plusieurs disques physiques distincts. De plus, il est possible d'accéder au stockage dans le cloud storage depuis une machine virtuelle. Et un pare-feu permet de filtrer les accès aux données.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Avis d'experts

L'Etat mise sur deux cloud complémentaires
L'Etat mise sur deux cloud complémentaires
Paul Braida, chef du service opérations à la Disic (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'État)
Attaques ciblées, apprenez à distinguer leurs 3 finalités pour mieux y répondre
Attaques ciblées, apprenez à distinguer leurs 3 finalités pour mieux y répondre
Gérôme BILLOIS, senior manager, practice Risk Manager et Sécurité, cabinet Solucom
Recruter les développeurs autrement peut nous éviter la catastrophe
Recruter les développeurs autrement peut nous éviter la catastrophe
Frédéric Desmoulins, président de Codingame
+ toutes les avis d'experts

Offres
d'emploi

  + toutes les offres d'emploi

Derniers
tweets

Newsletter 01Business