En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Capricieuse génération Y

laisser un avis
« Qui refuse obéissance à une autorité légitime. » Voilà une définition possible pour le terme rebelle. Car c’est le qualificatif à employer pour décrire la génération Y, représentée par les salariés nés après 1980. Selon une étude réalisée pour l’éditeur spécialisé en sécurité Fortinet, cette frange de la population comprend parfaitement les problèmes de sécurité de l’entreprise. Mais pour elle, accéder aux réseaux sociaux et à la messagerie personnelle depuis leur smartphone, pendant les heures de travail et en se connectant au Wi-Fi de la société, fait aussi partie des priorités. Et même plus, puisque les « Gen Y » estiment que c’est un droit ! C’est donc à l’entreprise de s’y conformer, en acceptant l’usage du BYOD (Bring Your Own Device). Sinon, tant pis !
Nos jeunes salariés passeront outre. Les employeurs tentent déjà quelques approches. « Vous pouvez utiliser vos terminaux personnels sur le lieu de travail, mais à condition que la DSI y installe une solution de sécurité. » Et bien non. Pas touche ! « Un mobile ou une tablette achetée sur ses deniers personnels est un objet privé. » Du coup, DRH et DSI avancent avec prudence. Résister au phénomène BYOD, c’est prêter le flanc à la critique et donner une mauvaise image de l’entreprise.
Cela pourrait même rebuter d’éventuels postulants qui iront, de fait, voir ailleurs. Car c’est rebelle, un jeune. Tellement rebelle qu’il peut même utiliser son propre terminal pour travailler de n’importe où, n’importe quand, surtout à l’extérieur de l’entreprise et en dehors des heures de travail. En plus les « heures sup », il ne connaît pas. Et s’il a besoin d’un conseil, plutôt que de recourir à un consultant hors de prix, il va d’abord contacter son cercle privé, sur Facebook ou Twitter. La méthode est éprouvée, plus rapide et gratuite. Il n’y a plus de jeunesse !

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01Business_fr sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Quand les RH huilent les rouages de la digitalisation de l’entreprise
Applications mobiles versus sites web mobiles : une question de stratégie
Peupler son réseau social d’entreprise est toujours critique
IOC : le nouvel or noir des cyberdéfenseurs
Peut-on sécuriser l’open-source ?
S’adapter aux comportements des consommateurs pour optimiser la transformation digitale
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
Données d'entreprise et applications grand public : un mélange dangereux
Qu’est-ce que les malwares et les moustiques ont en commun ?
Les datacenters au cœur de la vie mobile
10 idées à Axelle Lemaire pour doper le numérique en France
Joyeux anniversaire IBM France
La double vie des politiques sur Twitter
Arnaud Montebourg a-t-il besoin d’un Secrétaire d’Etat au numérique ?
Objets connectés : future cible des hackers, prochains enjeux de la DSI
Le M-Paiement : une plateforme jugée risquée
Fin du support de XP, quel comportement les entreprises doivent-elles adopter ?
400 000 noms de domaine enregistrés dans les nouvelles extensions internet
Il faut sauver le soldat Pellerin !
L’accès des prestataires au réseau des entreprises rend ces dernières plus vulnérables